Dave Lévesque
Journal de Montréal

Impact: maintenir la bonne attitude

La formation montréalaise amorce le sprint final de la saison assise au 6e rang - Impact: maintenir la bonne attitude

Daniel Lovitz et Samuel Piette lors d'une séance d'entraînement de l'Impact, au Centre Nutrilait.Photo Martin Chevalier

Dave Lévesque

L'Impact amorce pour ainsi dire le sprint final de la saison cette semaine puisqu'il ne lui reste que six matchs à disputer, trois à domicile et trois à l'étranger.

Ça commence samedi par une visite à Philadelphie pour y affronter l'Union (40 points), qui occupe le cinquième rang de l'Association Est, à peine quatre points devant l'Impact (36 points).

« On savait que cette portion du calendrier serait importante, a indiqué Daniel Lovitz mardi matin. On voulait être en position de faire les séries même si on aurait voulu qu'elle soit plus solide. Nous sommes encore en contrôle de notre sort et c'est ce qui compte. »

En effet, rien n'est joué dans l'Est malgré le sixième rang de l'Impact.

Évolution

Homme réputé pragmatique, Rémi Garde a bien évidemment sorti la calculette depuis un certain moment afin de considérer de nombreux scénarios.

« J'ai fait le calcul, c'est difficile parce que les choses évoluent de semaine en semaine », a mentionné Garde avant la reprise du travail mardi matin.

« Mais je pense qu'un minimum de trois victoires sera nécessaire. Il faudra peut-être glaner un ou deux points de plus. »

On voit que Garde a méticuleusement étudié la fin de saison de la MLS afin d'avoir une bonne idée de ce qu'est la chose.

« Les dernières années c'était entre 42 et 50 point, je crois, je pense qu'on sera dans une fourchette plus proche des 50 que des 42. »

Énorme point positif pour le Bleu-blanc-noir, il ressent toujours les effets positifs de la victoire sans appel de 3 à 0 contre les Red Bulls de New York, il y a une semaine et demie, dans un Stade Saputo électrique.

« Le dernier match a été énorme parce que c'est une très bonne équipe qui a été la première à assurer sa place en séries et nous les avons dominés », a insisté Lovitz.

Même niveau de confiance

Le défi est de s'assurer que la pâte ait bien levé au cours de la pause de deux semaines et que les ingrédients se retrouvent dans le prochain match.

« C'est important de retrouver l'attitude qu'on a eue dans le dernier match qui, je pense, est le plus complet qu'on a fait côté attitude », a assuré Samuel Piette, qui revient d'une victoire de 8 à 0 sur les Îles Vierges américaines le week-end dernier.

« [Contre les Red Bulls] On a travaillé très fort défensivement, avec la balle, on a joué librement, on a marqué sur des coups de pied arrêtés. Il y a beaucoup d'ingrédients dans ce match qu'on doit remettre dans les six derniers. »



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos