Nicolas A. Martineau
Agence QMI

Impact : «nous sommes la pire équipe de la ligue» - Chris Duvall

Impact : «nous sommes la pire équipe de la ligue» - Chris Duvall

Dominic Chan / Agence QMI

Nicolas A. Martineau

Personne ne joue à l'autruche chez l'Impact de Montréal. Le classement fait foi de tout et les joueurs sont bien au fait d'où ils se situent.

«Notre fiche démontre que nous sommes la pire équipe de la ligue, a laissé tomber Chris Duvall, mercredi. Nous devons nous regarder dans le miroir. Avant le début de la saison, nous regardions notre effectif en nous disant que nous pouvions gagner des championnats, mais nous n'avons clairement pas joué à la hauteur.»

La défaite de lundi contre le Galaxy de Los Angeles a fait particulièrement mal aux partisans. Cependant, les joueurs, eux, ont regardé le match à nouveau mardi et le résultat ne reflète pas l'effort, selon Saphir Taïder.

«Vous savez, quand on perd, il y a beaucoup de négatif qui ressort. Quand on gagne en faisant un mauvais match, c'est "ils ont été bons, ils se sont battus ensemble", mais quand il y a du bon et qu'on perd, tout est mauvais», a relativisé Taïder.

«Si vous regardez bien [le match contre le Galaxy], ils n'ont que deux occasions. Ils marquent un but, on a le ballon tout le temps, on est dans leur camp, ils ne sont pas dangereux, on est beaucoup plus dangereux qu'eux, mais au final, on perd. Les gens, la presse, tout le monde, forcément, oublient ce qui a été fait de bon et on est jugé au résultat. Forcément, on ne peut qu'être en accord avec eux, parce que ce sont les résultats qui priment au haut niveau.»

Saputo insatisfait

Le revers humiliant face au Galaxy a aussi fait réagir le président du club Joey Saputo. Ce dernier a mentionné que personne n'était intouchable en vue de la prochaine fenêtre de transferts, mais aussi que la direction avait peut-être sous-estimé les autres équipes de la Major League Soccer.

«Ma réaction naturelle est de prouver que c'est faux! Nous avons l'impression que nous avons un bon groupe ici», a dit Duvall.

«C'est hors de notre contrôle s'il y a des départs ou des arrivées, je n'ai aucune idée de ce qui va se produire, mais nous allons nous battre et tenter de prouver à tous que malgré notre fiche actuelle, nous ne sommes pas la pire équipe de la ligue.»

Après la digestion de cette dernière raclée, l'Impact doit maintenant se tourner vers les points qui sont toujours sur la table. Ce seront 22 matchs cruciaux. Et dans la recette du succès, il doit absolument y avoir une pincée de positif et une bonne dose de solidarité.

«Il faut se serrer les coudes, on est tous dans le même bateau, il n'y en a pas un meilleur que l'autre, a philosophé Taïder. Nous, dans l'équipe, il faut savoir être positifs parce que c'est comme ça qu'on s'en sortira.»

Par ailleurs, Rod Fanni était de retour à l'entraînement, tandis que Jeisson Vargas a quitté prématurément après s'être fait mal à un mollet.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos