Dave Lévesque
Agence QMI

La saison de l'Impact prend fin

Dave Lévesque

TORONTO - L'Impact de Montréal est passé bien proche. Après une bataille acharnée, il s'est avoué vaincu 5-2 lors de ce match retour contre le Toronto FC, 7-5 au total des buts, en cédant deux fois en prolongation, mercredi.

Sous une pluie abondante, on a eu droit à un match rude, intense et à un spectacle incroyable qui marquera longtemps l'histoire du soccer canadien et la mémoire des 36 000 spectateurs entassés dans un BMO Field électrique.

C'est finalement Benoit Cheyrou (98e) qui était entré moins de deux minutes plus tôt pour remplacer Sebastian Giovinco blessé et Tosaint Ricketts (100e) qui auront tranché alors que le résultat était de 5-5 au terme des deux rencontres.

L'Impact s'est tiré dans le pied en accordant trois buts sur coup de pied de coin dans les 90 premières minutes, ce qui est inacceptable dans un duel d'une telle importance. Il a malgré tout connu de superbes séries éliminatoires, remportant quatre victoires d'affilée avant ce revers.

Quant au Toronto FC, il disputera la finale de la Coupe MLS pour la première fois alors qu'il accueillera les Sounders de Seattle, le 10 décembre. Mais on a l'impression que la finale s'est jouée mercredi soir.

Pression inversée

Dans une première demie complètement folle, le Toronto FC s'est rapidement imposé en territoire montréalais.

C'est cependant l'Impact qui a ouvert la marque à la 24e minute quand Patrice Bernier a relancé pour Matteo Mancosu qui a remis à Dominic Oduro sur sa droite. Le Ghanéen a glissé le ballon sous Clint Irwin.

Les Torontois ont toutefois profité de deux coups de pied de coin de Sebastian Giovinco pour renverser la vapeur et placer l'Impact en arrière au pointage pour la première fois des séries 2016.

Sur le premier, à la 36e minute, Hernan Bernadello a d'abord stoppé une tête du pied sur la ligne des buts, mais Armando Cooper a sauté sur le retour.

Sur le second, marqué à la 45e, Jozy Altidore a foncé derrière la défense pour dévier de la tête le tir de Giovinco.

Le bonnet d'âne revient à Victor Cabrera qui a causé le corner à la suite d'une très mauvaise remise vers Evan Bush.

Au moins, Marco Donadel a montré le bon exemple revenant de très loin pour priver Giovinco d'un tir dans un filet désert un peu plus tôt.

Ignacio Piatti (53e) a remis les pendules à l'heure sur un but chanceux en début de seconde demie, mais Nick Hagglund (68e) a provoqué la prolongation en redonnant une avance de 3-2 aux locaux.

Dure collision

Plus tôt en première demie, on a eu droit à une solide collision entre Hernan Bernadello et Jozy Altidore sur un duel aérien.

Le gros attaquant torontois a sonné le milieu de l'Impact qui est resté au sol quelques minutes. Altidore s'en est tiré sans carton, ce qui demeure encore inexplicable.

Ce qui est tout aussi inexplicable, c'est que Bernadello est rapidement revenu au jeu alors qu'il avait, en apparence du moins, reçu un coup à la tête.

Disons que l'ascenseur est revenu pour l'Impact puisqu'en fin de première demie, Evan Bush a effectué une sortie téméraire devant Armando Cooper qu'il a accroché dans la surface même s'il a fait l'effort de tenter de l'éviter. Encore une fois, Jair Marufo a laissé son sifflet dans sa poche.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

La saison de l'Impact prend fin

Voir en plein écran

Vidéos

Photos