Dave Lévesque
Agence QMI

L'Impact à 90 minutes de l'histoire

L'Impact à 90 minutes de l'histoire

Dominic Oduro.Photos Sébastien St-Jean / Agence QMI

Dave Lévesque

TORONTO - Il ne reste que 90 minutes entre l'Impact de Montréal et une place en finale de la Coupe MLS.

L'équipe de Mauro Biello, qui a remporté le match aller 3-2 au Stade olympique la semaine dernière, se présente au BMO Field sans complexes malgré les deux buts accordés au Toronto FC en seconde demie.

N'empêche que le controversé second but torontois a dérangé assez pour allumer un feu.

«Il y a un certain paradoxe parce qu'on se fait féliciter, mais à l'intérieur de nous-mêmes, on sait qu'on peut faire mieux et que si on veut aller là où on veut aller, il va falloir s'accrocher et travailler encore fort», a mentionné Hassoun Camara en début de semaine.

Disons que la marge de manœuvre n'est pas très grande et que le Bleu-Blanc-Noir devra jouer une partition presque parfaite pour poursuivre sa saison.

Quant aux scénarios, ils sont assez simples. L'Impact passera en finale avec une victoire ou un verdict nul, peu importe le nombre de buts marqués.

Il sera éliminé par une défaite par un but s'il marque moins de deux buts puisque Toronto a l'avantage avec ses deux filets marqués au Stade olympique. Toute défaite par plus d'un but sera fatale alors qu'un revers de 3-2 propulsera les deux équipes en prolongation.

Nez à nez

Même si les «Reds» ont amassé trois victoires et huit points de plus que l'Impact, les deux équipes sont nez à nez à bien des égards.

En incluant le championnat canadien et le premier match de la finale de l'Est, les deux équipes se sont affrontées six fois en 2016 et ont divisé les honneurs avec des fiches similaires de 2-2-2.

L'Impact a inscrit huit buts contre 10 pour les Torontois. Les deux équipes ont obtenu deux jeux blancs, dont un verdict nul de 0 à 0 en Championnat canadien.

Elles ont joué deux matchs l'une contre l'autre au BMO Field, remportant chacune une victoire.

«Il y a un partage quand même assez serré entre les deux équipes. Ce sont deux équipes qui ont travaillé fort depuis deux ans», a souligné Patrice Bernier.

Drogba y sera

Absent de l'entraînement dimanche et lundi, Didier Drogba s'est entraîné avec ses coéquipiers, mardi matin.

Le vétéran de 38 ans était aux prises avec des symptômes grippaux, mais devrait être en uniforme, selon Biello.

«Didier a fait du jogging, normalement il sera là, il se sentait mieux.»

Blessé à un mollet mardi dernier, Camara sera aussi à son poste comme arrière droit.

Pas que défendre

Avec son franc-parler, Laurent Ciman a lancé une mise en garde sur le danger de jouer défensivement pendant toute la rencontre.

«On ne doit pas rester derrière et faire une muraille. Il faut faire notre jeu et essayer de marquer. On va aller là-bas pour jouer et non pas pour bloquer et ne rien laisser.»

Dominic Oduro estime qu'il faut savoir capitaliser sur les erreurs adverses.

«C'est une partie d'échecs, s'ils font une erreur il faut sauter sur eux, s'ils nous sautent dessus, c'est que nous aurons commis une erreur.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos