Dave Lévesque
Agence QMI

L'Impact écrase les Red Bulls

Dave Lévesque

MONTRÉAL - Si les Red Bulls de New York sont pressentis pour être la meilleure équipe dans l'Est, l'Impact de Montréal a montré qu'il aspirait au titre avec une victoire convaincante de 3-0 devant 27 545 spectateurs au Stade olympique, samedi après-midi.

Sans Didier Drogba, l'Impact a inscrit six buts en seulement deux matchs, ce qui devrait définitivement mettre un terme aux doutes.

Dominic Oduro, Ignacio Piatti et Anthony Jackson-Hamel, avec son premier dans la Major League Soccer (MLS), ont marqué pour l'Impact.

«Ça fait du bien quand tu bats l'équipe qui a terminé première au classement l'an passé», a mentionné Mauro Biello.

Mine de rien, l'Impact est premier dans l'Association Est avec six points alors que les Red Bulls sont bon derniers, eux qui n'ont toujours pas marqué en deux rencontres.

Il s'agissait aussi d'une première victoire contre New York en saison régulière depuis le 23 mars 2013.

Ça débloque

Après plusieurs chances ratées en première demie, l'Impact a débloqué avec trois buts dans les 45 dernières minutes.

Oduro a marqué son deuxième filet de la saison à la 58e minute à la suite d'un bel échange à trois avec Piatti et Johan Venegas, entré quelques secondes plus tôt.

C'est un arrêt du visage d'Evan Bush sur un puissant tir de Bradley Wright-Phillips qui a mené au second but, œuvre de Piatti à la 71e.

L'Argentin a fait oublier son imprécision sur quelques bonnes occasions en récupérant le ballon pour filer seul sur la gauche et battre Luis Robles entre les jambes. Déjà un troisième but pour lui cette année.

Biello a souligné l'importance de l'arrêt de Bush.

«Un gros arrêt d'Evan Bush dans un moment clé. Sans cet arrêt, c'était un match différent. Les bons joueurs se lèvent dans les grands moments.»

Entré à la 93e minute, Jackson-Hamel a complété la marque une minute plus tard.

Ontivero se démarque

L'Impact a connu un début de match du tonnerre et il aurait rapidement pu prendre une avance douillette avec un peu plus de précision.

Lucas Ontivero a été le principal animateur des 20 premières minutes de la rencontre. Le petit argentin a d'abord propulsé une frappe juste au-dessus du filet de Luis Robles. Il a ensuite lancé Piatti sur une belle occasion et il a finalement foncé sur un ballon libre qu'il a torpillé sur le poteau gauche.

Rapide et incisif, Ontivero a montré de belles choses à son premier départ en sol montréalais.

Mais il a encore souffert de crampes et il a quitté la rencontre avant l'heure de jeu.

«Ontivero a très bien joué, il a trouvé le ballon dans de petits espaces et ils ont eu de la difficulté à le contrôler», a noté Biello.

Chute de régime

Attaquant continuellement le côté droit de Karl W. Ouimette, le Bleu-Blanc-Noir a fini par baisser de régime en milieu d'engagement.

Sans s'imposer, les Red Bulls ont su reprendre un certain contrôle du milieu de terrain, ce qui a calmé les ardeurs montréalaises.

Pendant que l'attaque perdait sa cohésion, la défense n'a pas eu à négocier de moments trop pénibles.

Les dernières minutes de la première demie ont toutefois été délicates avec un coup franc menaçant de Sal Zizzo suivi d'un coup de pied de coin bien contenu.

L'Impact devra trouver un certain équilibre entre solidité défensive et animation offensive.


Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos