AFP

FIFA: les suspensions de Blatter et Platini réduites

FIFA: les suspensions de Blatter et Platini réduites

Joseph Blatter a vu sa suspension être réduite.Photo Sébastien Bozon / AFP / Archives

Les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel par la commission des recours de la FIFA, a annoncé mercredi l'instance dirigeante du soccer mondial, à deux jours de l'élection du successeur de Blatter à laquelle le Français a dû renoncer.

Blatter, président démissionnaire de la FIFA, et Platini, président de l'UEFA, avaient été suspendus pour une durée de huit ans de toute activité liée au soccer le 21 décembre par la commission d'éthique de la FIFA.

Dans le même temps, la commission des recours a rejeté mercredi l'appel de la chambre d'instruction de la Fifa qui estimait que cette peine de huit ans n'était pas suffisante. Dans ses réquisitions, elle avait réclamé contre les deux hommes une suspension à vie.

«La commission de recours a partiellement confirmé la décision de la chambre de jugement de la commission d'éthique concernant Joseph Blatter et Michel Platini dont la suspension a été réduite de huit à six ans», a indiqué la FIFA dans un communiqué.

La commission a rejeté les appels des deux hommes, estimant qu'ils étaient bien coupables d'avoir violé quatre articles du code d'éthique et étaient coupables notamment de conflit d'intérêt. Mais les preuves présentées «n'ont pas permis de montrer qu'ils étaient coupables de corruption», a ajouté la commission de recours.

Pour réduire leur peine, la commission des recours a pris en compte «les activités et les services» que les deux hommes ont «rendu à la FIFA, à l'UEFA et au football pendant des années».

Les deux hommes n'en restent pas moins suspendus pour six ans de toute activité liée au football, une peine qui prive Platini de la présidence de l'UEFA. Blatter devra en outre payer une amende de 50 000 francs suisses (69 795 $) et Platini de 80 000 CHF (111 672 $).

Les deux hommes peuvent encore saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS) pour contester la décision.

Dans l'impossibilité d'épuiser tous ces recours dans les temps, Platini, présenté comme un des grands favoris à l'élection présidentielle de la FIFA, avait finalement renoncé à se présenter à l'élection programmée vendredi.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos