Dave Lévesque
Agence QMI

Dominic Oduro mène l'Impact à la victoire

Dave Lévesque

ST. PETERSBURG - L'Impact de Montréal a remporté sa première victoire en matchs préparatoires en lessivant le D.C. United 4-1, samedi après-midi, en Floride.

Dominic Oduro (5e, 31e), Michael Salazar (18e) et Romario Williams (86e) ont marqué pour les Montréalais.

La réplique de D.C. est venue d'Alvario Saborio (36e).

Harry Shipp a aussi eu son mot à dire dans l'équation en préparant le premier but d'Oduro et celui de Salazar.

Depuis le temps qu'on attendait que l'attaque débloque.

«On sait que les buts arrivent en dernier en matchs préparatoires. On a créé beaucoup d'occasions dans nos autres matchs», a précisé Evan Bush, qui n'a presque pas transpiré dans la victoire.

Oduro s'amuse

Ayant été malade une bonne partie de la semaine, Oduro a démontré qu'il est bien remis.

«On s'est rendus en finale de la Ligue des champions avec Dominic à l'attaque. Il a de la vitesse et de la profondeur», a rappelé Mauro Biello.

Le Ghanéen s'est trouvé des affinités avec Shipp et a porté l'attaque montréalaise en première demie contre un D.C. United qui alignait surtout des réservistes.

L'équipe de la capitale nationale américaine reposait ses partants puisqu'elle disputera un match de quart de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF contre Queretarro, mardi.

Salazar confirme

Coqueluche du camp d'entraînement, Salazar a encore fait ce qu'il fallait pour forcer la main de la direction de l'Impact avec 75 bonnes minutes.

S'il s'est montré responsable d'une bourde défensive, il s'est racheté à peine deux minutes plus tard en marquant le deuxième but de l'Impact, complétant une manœuvre amorcée par Shipp et Oduro.

Justement, Biello a aimé voir Salazar ne pas se laisser démonter par une erreur qui a mis ses défenseurs dans l'embarras.

«Salazar a fait une erreur défensive, mais il a grandi après ça et n'a pas reculé dans son jeu. Ça démontre beaucoup de caractère.»

Effet Latendresse

Salazar a de plus été très dangereux dans la surface, notamment avec deux têtes qui ont donné beaucoup de mal à Travis Worra.

Il faudra être prudent dans l'enthousiasme, mais on voit mal comment l'Impact ne pourrait pas lui offrir de contrat d'ici la fin de la semaine prochaine.

Il faut cependant ne pas s'emporter. Souvenez-vous de la folie Guillaume Latendresse après un match préparatoire fructueux au Centre Bell il y a quelques années.

Shipp à l'aise

Shipp n'est peut-être avec l'Impact que depuis cinq jours, il n'en est pas moins à l'aise dans l'axe.

«Je me sens à l'aise dans l'axe, surtout avec Marco derrière qui calme le jeu. Je n'ai qu'à trouver des espaces pour alimenter les gars», a-t-il expliqué après la rencontre.
Biello a mentionné que le joueur originaire de Chicago a fait exactement ce pour quoi on est allé le chercher.

«Harry a le profil qu'on voulait. Il veut le ballon, il est capable de déséquilibrer [l'adversaire] avec la passe finale et on l'a vu deux fois en première demie.»


Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos