L'Impact devra surveiller Mike Magee


Dave Lévesque

Dernière mise à jour: 09-08-2013 | 21h12

CHICAGO - L'Impact de Montréal devra trouver un moyen de neutraliser Mike Magee s'il veut obtenir sa première victoire à l'étranger en plus de deux mois, samedi soir, à Chicago.

Le vétéran de 28 ans a complètement modifié l'allure de la saison du Fire depuis qu'il a été acquis du Galaxy de Los Angeles, le 24 mai dernier.

Avant son arrivée, l'équipe de la Ville des vents pataugeait au bas du classement avec une fiche de 2-7-1. Depuis, Chicago présente un dossier de 6-2-3.

«Magee a tout à voir avec le revirement du Fire. C'est un joueur de qualité et quand tu comptes sur un athlète comme lui, ça aide la confiance d'une équipe», a mentionné le gardien de l'Impact, Troy Perkins.

Prolifique

Les statistiques de Magee lui donnent raison, puisqu'il a inscrit huit buts en 10 matchs dans le maillot du Fire. Il s'est hissé en tête des meilleurs marqueurs de la Major League Soccer avec 14 réussites.

Le principal apport de l'attaquant, selon l'instructeur-adjoint Mauro Biello, n'est pas uniquement son habileté à toucher la cible.

«Avant qu'il ne soit échangé, il avait six buts. Il est arrivé avec confiance et a pu soulever l'équipe. Il a marqué et l'équipe a commencé à gagner.»

Ainsi, le Fire pointe au septième rang de l'Association de l'Est avec 28 points, cinq derrière le Dynamo de Houston, détenteur du cinquième échelon.

Victoire essentielle

Pendant ce temps, l'Impact doit l'emporter pour conserver sa troisième place dans l'Est.

Comme tous ses rivaux sont en action et qu'il n'a que deux points de plus que Houston, il pourrait glisser jusqu'au cinquième rang avec une défaite.

Par contre, depuis qu'il a défait le Sporting de Kansas City 1-0 le 1er juin dernier, l'Impact ne gagne plus à l'extérieur. Il montre une fiche de 0-3-1 avec seulement quatre buts marqués et 12 alloués.

Question d'attitude

Le problème de l'Impact à l'étranger en est un d'attitude, selon Biello.

«C'est une question d'attitude. À domicile, on a une certaine agressivité, surtout quand on veut reprendre le ballon.

«Il faut avoir la même attitude à l'extérieur et fermer les espaces en ayant cette agressivité lors de la perte du ballon. On a la qualité pour aller de l'avant. Si on arrive à faire ça, on va être difficiles à battre.»

Perkins ne parvient pas à comprendre les insuccès des siens.

«À ce stade-ci de la saison, nous devons comprendre l'importance d'être constants à l'étranger.»

D'après le gardien américain, l'Impact devrait jouer de la même façon, peu importe où il se retrouve.

«Les règles et le ballon sont les mêmes, il n'y a pas de raison de jouer différemment à l'étranger et à domicile. Nous devons prendre notre éthique de travail et notre intensité à la maison et les transposer à l'extérieur.»

Di Vaio y sera-t-il ?

Dans le camp de l'Impact, Marco Di Vaio pourrait s'absenter en début de match.
Le joueur désigné a laissé entendre qu'il bénéficierait peut-être d'une soirée de congé, lui qui semble en avoir besoin.

Pour donner un coup de main à la défense, qui pourrait se retrouver sans Alessandro Nesta, histoire de lui donner du repos, Hernan Bernardello pourrait évoluer en compagnie de Patrice Bernier en milieu de terrain.

«Hernan a dit qu'il est correct et c'est normal parce que les gars veulent toujours jouer. On va voir comment il va récupérer», a indiqué Biello.


Vidéos

Photos

[an error occurred while processing this directive]