Place à Roland-Garros

Tennis

Le Trophée Suzanne Lenglen (gauche) et la Coupe des mousquetaires (droite). Photo Jacques Demarthon / AFP


Alexandre Parent

MONTRÉAL - Le rideau tombe sur la saison européenne sur terre battue avec la tenue de son acte principal, Roland-Garros, deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année.

L'ocre surface parisienne sera donc le théâtre de cette pièce à saveur historique lors de laquelle l'Espagnol Rafael Nadal pourrait mettre la main sur une huitième Coupe des mousquetaires; un record inégalé.

Aussi sur Canoe.ca

Le «Taureau de Manacor» devrait être classé comme quatrième favori par les organisateurs du tournoi, mais dans les faits, il sera l'homme à abattre. Depuis son retour au jeu en février dernier après une absence de sept mois, Nadal ne s'est incliné qu'à deux reprises, devant l'Argentin Horacio Zeballos (47e) à Viña del Mar et le Serbe Novak Djokovic, à Monte-Carlo. Au final, il a remporté six des huit tournois auxquels il a pris part, disputant la finale chaque fois, pour 36 victoires.

De son côté, Djokovic, premier joueur au classement de l'ATP, pourrait compléter son Grand Chelem, ayant déjà remporté les Internationaux d'Australie, Wimbledon et les Internationaux des États-Unis. L'an dernier à la Porte d'Auteuil, le Serbe s'était incliné en quatre manches devant Nadal lors de la phase ultime de la compétition.

Les deux autres membres du «Big Four», le Suisse Roger Federer et le Britannique Andy Murray, tenteront de terminer sur une bonne note une saison sur terre battue en demi-teinte. Toutefois, la participation de Murray à l'épreuve française n'est pas assurée, lui qui est aux prises avec des problèmes de dos. Le deuxième joueur au monde avait d'ailleurs dû abandonner au deuxième tour du tournoi de catégorie Masters de Rome face à l'Espagnol Marcel Granollers au début de la troisième manche.

Chez les dames, l'Américaine Serena Williams, première joueuse au classement de la WTA, voudra certes faire oublier sa déconfiture de l'an dernier à la Porte d'Auteuil alors qu'elle s'était inclinée face à la Française Virginie Razzano au premier tour.

La cadette de sœurs Williams arrive cette année en grande forme à Paris, elle qui s'est imposée aux tournois de Madrid et de Rome au cours des dernières semaines. Elle y a notamment vaincu facilement les troisième et deuxième joueuses au monde, la Bélarussienne Victoria Azarenka et la Russe Maria Sharapova, respectivement.

Les Canadiens en lice

La délégation canadienne présente dans la capitale tricolore sera menée par le géant de 6 pi 5 po, Milos Raonic. La 16e raquette au classement de l'ATP sera accompagnée de son compatriote Jesse Levine, 89e, dans le tableau principal qui s'amorcera dimanche.

Quatre autres représentants unifoliés fouleront la terre battue française. Vasek Pospisil (103e), Peter Polansky (212e), Frank Dancevic (217e) et Steven Diez (256e) seront tous en action lors des qualifications. Si Diez a subi la défaite face à l'Américain Denis Kudla (117e), mardi, les trois autres ont obtenu leur billet pour le deuxième tour de la phase qualificative.

Chez les dames, la Québécoise Eugenie Bouchard (93e) sera du tableau principal alors que Sharon Fichman (117e) et Stéphanie Dubois (154e) tenteront de se qualifier. Fichman se mesurera, mercredi, à la Suissesse Timea Bacsinszky (212e) alors que Dubois affrontera l'Américaine Sacha Jones.

Les juniors Carol Zaho et Hugo Di Feo prendront part au tableau principal alors qu'Erin Routliffe et Brayden Schnur passeront par les qualifications. La Québécoise François Abanda, cinquième joueuse au monde chez les juniors, fera l'impasse sur la compétition en raison d'une blessure à l'épaule.


Vidéos

Photos