L'Impact gagne son premier match préparatoire

ORLANDO, Floride - À l'occasion de sa première partie préparatoire du camp d'entraînement, l'Impact de Montréal a comblé un déficit d'un but pour vaincre le Sporting de Kansas City au compte de 2-1, samedi à la Classique Pro Soccer.

L'attaquant Marco Di Vaio a marqué lors des arrêts de jeu de la demie initiale, alors qu'Andrew Wenger a inscrit le but gagnant à la 61e minute de jeu.

«C'est un premier match en trois mois pour ce groupe. C'est donc un gain important. Nous devrons travailler sur certains aspects, puisque nous avons connu des difficultés lors des 20 premières minutes, a commenté l'entraîneur-chef du onze montréalais, Marco Schällibaum, sur le site internet de l'équipe.

«Nous n'avons jamais lâché. Nous avons montré que nous voulions cette victoire après notre deuxième but en seconde demie. J'ai vu beaucoup de joueurs qui étaient prêts à souffrir pour cette équipe.»

Mauvais départ

Le Sporting a ouvert le pointage à la 18e minute lorsque le milieu de terrain Graham Zusi a décoché une frappe d'environ 25 mètres, qui n'a laissé aucune chance à Troy Perkins.

L'Impact a créé l'égalité quelques secondes avant la mi-temps. Après avoir reçu une longue passe au sol dans l'axe de Patrice Bernier, Di Vaio s'est faufilé derrière la défense adverse pour se retrouver en échappée devant le gardien Jimmy Nielsen. Il a battu celui-ci d'un tir à ras le sol.

«On est content d'avoir finalement pu jouer un match après trois semaines d'entraînement. Nous n'avons pas dominé, mais nous avons gagné, alors c'est positif, a exprimé Bernier. Nous devons jouer plus rapidement. Ça nous a pris un certain temps pour nous habituer au gazon, mais c'était mieux à mesure que la rencontre avançait.»

Montréal a pris les devants à la 61e minute. Quelques secondes après voir fait son entrée dans le match, le produit de l'Académie de l'Impact Maxim Tissot a dribblé sur le flanc gauche avant de remettre le ballon en profondeur à Wenger, qui a déjoué Nielsen avec un lancer bas.

«En entrant sur le jeu, j'ai essayé de prendre avantage de la fatigue des joueurs adverses. Je dois continuer à travailler et à accumuler les bonnes performances afin d'être plus confiant et de connaître du succès», a affirmé Tissot.

Perkins a ensuite permis à l'Impact de conserver l'avance avec un arrêt-clé à la 89e minute, bloquant le tir de la tête du défenseur Ike Opara.

L'Impact disputera son deuxième match du tournoi mercredi face aux Rowdies de Tampa Bay, de la North American Soccer League.


Vidéos

Photos