Alain Bergeron
Agence QMI

Alex Harvey 11e au sprint à Gatineau

Alain Bergeron

GATINEAU - Dans une vie normale, un 11e rang ferait rager Alex Harvey, mais pour lancer le Ski Tour du Canada, il va le prendre.

Dans une saison couci-couça en sprint de style libre, le Québécois a éclipsé, mardi à Gatineau, la 33e place qui avait été son meilleur résultat de l'hiver jusque-là dans cette discipline. Sa prestation n'a pas valu celle du Russe Sergey Ustiugov, gagnant du jour à l'issue d'une finale relevée, mais cette première livraison pourrait être porteuse de bons indices pour cette série de huit courses qui le mènera jusqu'à Canmore le 12 mars.

«Souvent quand ça va bien en sprint, ce qui est mon talon d'Achille, habituellement tout découle bien par la suite», a commenté Harvey, qui a décrit comme une «mission accomplie» d'avoir atteint la ronde demi-finale.

Servi par la vitesse

Il fallait se trouver dans la région des ambassades pour trouver, pour une rare fois, autant de pays représentés dans les derniers actes de ce type de spectacle en Coupe du monde. Comme si le drapeau canadien qu'on voit flotter sur la Tour de la Paix avait exercé ses pouvoirs, Harvey s'est prévalu de privilèges pour se faufiler jusqu'en demi-finale, où la présence d'athlètes de neuf nations a fait changement de l'outrageuse domination norvégienne depuis le début de la saison.

Même en terminant quatrième dans sa ronde quart de finale, le train à haute vitesse que formait son groupe lui a permis d'obtenir le deuxième chrono le plus rapide et ainsi rejoindre dans la ronde suivante les deux premiers de chacune des cinq vagues. Mais sa touche des grands jours, qui commande un mélange de vitesse brute et de stratégie dans ce genre de concours, a failli en demi-finale.

«J'étais bien positionné pour le dernier sprint, mais j'ai glissé et mis ma main par terre, ce qui m'a fait perdre toute ma vitesse dans le dernier virage. Mais ça fait partie de la «game», c'était à moi d'être mieux positionné. Mais je me sentais bien au fur et à mesure que la journée avançait. C'est de bon augure pour le reste du tour», a-t-il exprimé.

10e au général

La veillée est encore jeune, mais Harvey occupe le 10e rang au cumulatif de ce Tour, une statistique sur laquelle il pourra construire grâce aux épreuves de distance qu'il sait mieux contrôler. Et avec un premier sprint derrière lui, ça signifie qu'il n'en reste plus que deux, dont celui aussi en style libre de samedi à Québec.

«Je viens de faire l'un de mes meilleurs sprints de la saison. C'est la première fois que je me qualifiais (parmi les 30 premiers) dans un sprint libre cette année. Ça veut tout dire!»

Amorcée avec un soleil pouvant nous réconcilier avec l'hiver, cette première journée s'est terminée sous un ciel gris et prometteur de tempête. On saura mercredi au pied du Mont-Royal si le Norvégien Martin Johnsrud Sundby imposera celle qu'il fait subir à la concurrence depuis novembre...


Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos