Simon Cremer
Agence QMI

Maxence Parrot satisfait de son week-end

Maxence Parrot satisfait de son week-end

Maxence Parrot.Photo Didier Debusschère / Agence QMI

Simon Cremer

Auteur d'une médaille d'or au Big Air en surf des neiges, Maxence Parrot était bien satisfait de son passage aux X Games d'Aspen, malgré une neuvième place en slopestyle.

«C'est sûr que je vise un podium à chaque compétition que je fais. Alors, j'étais un peu déçu du résultat en slopestyle, mais je suis bien content du résultat en Big Air», a dit le planchiste, rejoint par téléphone lorsqu'il était au Colorado, dimanche.

Vendredi, Parrot a devancé son compatriote Mark McMorris et le Japonais Yuki Kadono grâce à un «Cab Triple Cork 1800».

«C'est le meilleur tremplin de la saison, l'atterrissage est simple, on peut sauter avec confiance, avait-il indiqué au réseau ESPN après sa dernière descente. J'ai appris ce saut il y a quelques mois seulement.»

Problèmes de météo

Le lendemain, Parrot a voulu jouer d'audace encore au slopestyle, mais le mauvais temps a bousillé ses plans. Il n'a pas pu réussir l'atterrissage du «Switch Triple Cork 1620», un saut qui n'a jamais été fait en slopestyle.

«On a eu de la pluie un peu le samedi, a-t-il expliqué au bout du fil. Les conditions ont changé entre l'entraînement et la compétition. J'ai sauté trop gros et je n'ai pas pu réussir l'atterrissage.»

Le planchiste de 21 ans a terminé loin derrière dans cette épreuve. McMorris et Sébastien Toutant ont réalisé un doublé pour l'équipe canadienne. Parrot n'était pas découragé pour autant.

«C'est certain que c'est bon pour le sport, quand on essaie des nouveaux sauts, ça nous pousse à explorer les limites.»

«Les planchistes, on se tient ensemble, on soupe toujours ensemble. Oui on est en compétition, mais la compétition est surtout avec soi-même.»

Horaire chargé

Ce n'est pas seulement sur les pentes que la météo s'est invitée dans les plans de Parrot. Celui-ci devait revenir à Montréal le jour-même, mais le mauvais temps l'en a empêché. Il doit passer la journée de lundi chez lui, avant de partir pour Innsbruck en Autriche, pour une épreuve de la tournée Air & Style la fin de semaine prochaine.

Ensuite, ce sera un passage dans la région de Québec, pour une compétition à Stoneham.

«Le calendrier est vraiment compact, on a beaucoup de compétitions. C'est pour ça que je voulais revenir à Montréal. C'était ma chance de voir ma famille et de retrouver mon pyjama.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos