Marie-Hélène Prémont est enceinte

Vélo

Marie-Hélène Prémont REUTERS/Mathieu Belanger

Stéphane Cadorette

QUÉBEC - Durant l'illustre carrière de Marie-Hélène Prémont en vélo de montagne, ni les blessures, ni les ennuis de santé, ni les plus vives déceptions ou les plus coriaces rivales ne sont parvenus à la freiner. Il fallait une force de la nature pour le faire : un bébé!

Et encore là, la fierté de Château-Richer n'appuie pas entièrement sur le frein. Le petit trésor qu'elle couve depuis peu verra le jour à la fin juillet, puis après en avoir pris bien soin, Prémont se promet de revenir sur le circuit de la Coupe du monde de cross-country.

«Je prends une année sabbatique parce que je suis enceinte», a annoncé la future maman de 35 ans. Je ne voulais pas faire une croix sur le vélo et prendre ma retraite. Je n'en suis pas là.

«C'est la meilleure chose qui pouvait m'arriver. Le ‘'timing'' est excellent parce qu'il s'agit d'une année post-olympique et c'est toujours plus difficile de se motiver», a-t-elle expliqué.

Longue réflexion

Pour Prémont, le processus décisionnel s'est enclenché l'été dernier, lorsque l'équipe canadienne n'a pas retenu ses services pour les Jeux olympiques de Londres.

«Il y a eu plusieurs choses difficiles à traverser et j'ai trouvé ça extrêmement pénible d'être chez moi pendant les Jeux. C'était l'incertitude totale. Après, les idées se précisaient et je me disais que je voulais revenir. Mais, je me suis demandée aussi si c'était de l'acharnement. J'ai vite compris que trop de choses me manquaient déjà», a indiqué Prémont.

Celle-ci a donc relancé la machine et s'est même exilée en Floride en janvier pour un camp d'entraînement. C'est ensuite que la cigogne est passée pour changer ses plans.

«Je ne sais pas comment je vais réagir quand j'aurai mon bébé dans les bras, mais je sais que mon intention, c'est de revenir par la suite.»

L'exemple de Dahle

Quant aux sceptiques qui doutent que la guerrière de la montagne puisse revenir en force après un accouchement dans la mi-trentaine, Prémont n'hésite pas à citer l'exemple de sa grande rivale de toujours, la Norvégienne Gunn-Rita Dahle.

À 39 ans, cette dernière a donné naissance puis est revenue remporter l'argent aux derniers championnats du monde de cross-country.

«J'ai souvent parlé de ça avec elle. Elle m'a dit qu'elle voyait les choses différemment maintenant, mais de voir une fille dans mon sport qui est revenue au sommet, ça aide», s'est exprimée Prémont, qui profitera du répit pour soigner les bobos qu'elle traîne depuis 2008 et exercer son métier de pharmacienne à temps partiel.


Vidéos

Photos