Kingsbury est prêt à défendre son titre

Ski

Mikaël Kingsbury a mis la main sur le Globe de cristal à l'issue de la dernière saison. Photo Mike Redwood / Association canadienne de ski acrobatique


Benoît Rioux

Détenteur du Globe de cristal, le Québécois Mikaël Kingsbury est impatient d'entamer la défense de son titre alors que la saison de ski acrobatique commence ce samedi à Ruka, en Finlande.

«J'ai vraiment hâte. Les conditions sont très belles actuellement», a indiqué Kingsbury, qui est déjà sur place avec le reste de l'équipe canadienne.

Pour la nouvelle saison, qui prendra son envol avec une épreuve des bosses en parallèle, Kingsbury n'a pas voulu changer sa recette gagnante, même si ses deux plus féroces adversaires, son bon ami Alexandre Bilodeau et le Français Guilbaut Colas, sont de retour à temps plein au sein du circuit de la Coupe du monde.

«Même quand ils étaient là la saison dernière, j'ai réussi à bien faire, a rappelé l'athlète de Deux-Montagnes, qui a remporté huit épreuves l'hiver passé. Je ne vais pas changer mon approche, même s'il est vrai que ces deux gars-là prennent souvent des places sur le podium.»

Si la compétition sera chaude, Kingsbury espère être encore meilleur que l'an dernier.

«Nous avons ajouté l'entraîneur Steve Omischl à notre équipe qui est un spécialiste des sauts, a affirmé Kingsbury. Il a une attitude gagnante et montre comment être un gagnant. Il ne veut pas que l'on soit bon à l'entraînement, il désire la perfection. C'est une bonne personne à avoir dans l'équipe.»

En plus de Bilodeau, l'équipe canadienne sera complétée par Philippe Marquis, Marc-Antoine Gagnon, Cédric Rochon, Simon Pouliot-Cavanagh et Eddie Hicks du côté masculin.

«Les hommes ont eu un entraînement productif cet été et il est maintenant temps de produire des résultats, a d'ailleurs annoncé l'entraîneur-chef Rob Kober, par voie de communiqué. J'ai confiance en mon équipe plus que jamais. Les gars sont en grande forme. Tout le monde est en santé.»

Chez les femmes, le Canada comptera sur Justine Dufour-Lapointe, âgée de 18 ans, qui a récolté huit médailles en Coupe du monde et une deuxième place au classement général la saison dernière. Ses deux sœurs, Chloé et Maxime, font également partie de l'équipe, tout comme Audrey Robichaud, Chelsea Henitiuk et la jeune de 16 ans, Andi Naude.

L'épreuve de bosses en parallèle de Ruka aura lieu le 15 décembre. L'équipe se rendra ensuite à Kreischberg, en Autriche, pour participer à une autre compétition de bosses en parallèle le 22 décembre.


Vidéos

Photos