François-David Rouleau
Agence QMI

Aucune victoire pour les Américains

Aucune victoire pour les Américains

Martin Hanzal.Photo Bruce Bennett / Getty Images / AFP

François-David Rouleau

TORONTO - Le tournoi n'était même pas encore terminé que l'heure était au bilan chez les Américains, jeudi. Le match en soirée n'a pas fait contraste à leurs piètres performances.

Constat d'échec sur toute la ligne. Les livres étaient déjà fermés. Ils ont subi un troisième revers, cette fois de 4 à 3 aux mains de la République tchèque dans un match sans signification.

En matinée, le directeur général Dean Lombardi et l'entraîneur-chef John Tortorella ont fait face à la musique face à la horde de journalistes cherchant à connaître les raisons de cette débâcle.

Les deux hommes de hockey ne se sont pas défilés. Ils ont pris le blâme en admettant que la première défaite contre les Européens, une équipe sans identité puisqu'elle ne représentait aucune nation distincte, a fait très mal. Lombardi a d'ailleurs pointé du doigt ses entraîneurs pour le manque de préparation, cruciale, dans un tournoi si court.

Même si l'équipe était bâtie pour rivaliser contre le Canada, elle ne s'est tout simplement pas montrée à la hauteur.

«C'est tellement décevant, a déclaré le DG. Je n'arrête pas de penser à cette élimination. Personne ne peut me critiquer autant que je peux le faire envers moi.»

Le Canada trop fort

«Pour gagner cette Coupe du monde, nous n'avions pas le choix, il fallait vaincre le Canada sur notre route. Nous avons mis l'emphase là-dessus dès la première journée. Nous avons exagéré.»

Selon lui, un tel triomphe exigeait une recette parfaite: un excellent gardien, inscrire le premier but, de l'agressivité et un peu de chance.

«Le scénario de la victoire dans le premier match préparatoire était parfait, il fallait le suivre de nouveau. Mais ça ne s'est pas produit», a-t-il regretté.

«Nous avons de très bons joueurs, mais la réalité nous a démontré que nous ne pouvons pas rivaliser d'habiletés avec les Canadiens, a révélé le DG avec franchise. Les chances de gagner ce duel en rivalisant d'habiletés n'étaient pas très bonnes.»

«Je serai honnête, nous n'avons pas la même profondeur que les Canadiens en termes d'habiletés, a lâché Tortorella. Je ne sais pas si Hockey USA va m'aimer si je dis ça, mais c'est la vérité.»

«C'était une situation dans laquelle il était impossible de les battre, a-t-il poursuivi. Nous ne pouvions pas les surpasser sur le plan des habiletés. Il faut être honnête. Il faut faire des ajustements. Je croyais que nous avions composé cette équipe de la bonne façon, Dean aussi. Mais je prends la responsabilité de ne pas avoir fait fonctionner cette attaque.»

Confiance en son équipe

Lombardi, architecte des Kings de Los Angeles avec deux bagues de la coupe Stanley aux doigts, a également défendu ses sélections, autant celle de son entraîneur que celle de ses patineurs.

«Je reprendrais n'importe quand des joueurs comme Abdelkader, Wheeler, Dubinsky et Backes. Ils ont tellement le cœur à l'ouvrage. Ils ont le bien de l'équipe à cœur et ils travaillent fort», a insisté celui qui est pointé du doigt pour avoir levé le nez sur d'excellents joueurs, tels que Phil Kessel, l'auteur du gazouillis empoisonné dirigé vers la direction américaine sur Twitter après la défaite contre le Canada.

«J'aurais souhaité avoir ce groupe plus longtemps pour implanter l'identité que nous recherchions, a-t-il ajouté. Ça n'a tout simplement pas fonctionné.»

Quant à Tortorella, son choix était motivé.

«Il y avait six entraîneurs, dont cinq sous les ordres de John. C'est son personnage. Nous avons d'excellents entraîneurs. Ils étaient prêts à sacrifier leur ego pour faire leur travail.»

Aucune réponse

Ses joueurs n'ont finalement pas répondu à l'appel patriotique pour conclure sur une bonne note. Le Rouge, Blanc et Bleu aux trois lettres s'est incliné une troisième fois.

La bande à Patrick Kane a marqué uniquement cinq buts dans ce tournoi.

Aussi éliminée, la République tchèque a néanmoins conclu avec une victoire.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos