Jean-François Chaumont
Agence QMI

Une oreille pour Jonathan Drouin

Une oreille pour Jonathan Drouin

Jonathan Drouin. Photo Getty Images / AFP

Jean-François Chaumont

TAMPA, Floride - Jonathan Drouin n'a toujours pas rendossé l'uniforme du Lightning de Tampa Bay depuis sa suspension sans salaire, mais il a recommencé à jouer avec le Crunch de Syracuse.

Durant ses six semaines de «grève», Drouin n'a pas brisé complètement les ponts avec ses coéquipiers du Lightning.

En coulisse, Alex Killorn aura joué un petit rôle pour son retour au sein de l'organisation.

«Je lui parlais souvent, mais je ne lui imposais pas des choses, a raconté Killorn au Journal de Montréal. Ce n'était pas à moi de lui dire, tu dois faire ça ou ne pas faire ça. Tout le monde ici voulait le voir revenir. Je lui ai dit qu'on l'accueillerait à bras ouverts. S'il obtient un rappel du Lightning, il n'y aura pas de mauvais sentiments contre Jo. Nous le connaissons bien.»

«Je sais que les vétérans seraient heureux de le revoir, a-t-il continué. Il est un bon gars, il n'a rien d'un bum.»

Killorn a souvent servi de grand frère à Drouin à Tampa. Ils ont des liens qui remontent à longtemps puisqu'ils ont chacun porté les couleurs des Lions du Lac-St-Louis dans le Midget AAA, mais pas à la même époque.

Une petite suspension

À Syracuse depuis le 7 mars, Drouin a porté l'uniforme du Crunch pour huit matchs depuis son retour au jeu. Il a rattrapé le temps perdu avec huit points (sept buts, une aide) en huit rencontres.

Le troisième choix au total du repêchage de 2013 s'est aussi retrouvé au cœur d'une autre petite tempête. Julien BriseBois, le directeur général du Crunch, a suspendu son jeune attaquant pour un match le 23 mars dernier. La raison de cette sanction: il avait manqué une séance d'entraînement matinal.

Le Syracuse Post-Standard a mentionné que Drouin avait offert ses excuses à ses coéquipiers et qu'il a expliqué ce faux pas par un problème avec son réveil-matin.

À la dernière rencontre des gouverneurs à Boca Raton, en Floride, Steve Yzerman n'a pas fermé la porte à un rappel pour l'attaquant de 21 ans. Il avait qualifié de très réalistes les chances de le revoir à Tampa.

«Jonathan est un joueur avec beaucoup de confiance et c'est bon d'en avoir à cet âge, mais il a encore des choses à apprendre, a souligné Killorn. Oui, il a un bel avenir dans la LNH. Quand il veut jouer et qu'il travaille fort, il peut dominer un match.»

On ne sait toujours pas si cet avenir dans la LNH passera par Tampa ou l'une des 29 autres équipes de la LNH.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos