Louis Butcher
Agence QMI

Les Ducks en mission

Les Ducks en mission

Bruce Boudreau et les Ducks sont en mission.Photo Christian Petersen/Getty Images/AFP

Louis Butcher

BROSSARD - Pendant que le Canadien de Montréal brûlait le circuit Bettman en remportant ses neuf premiers matchs de la saison régulière, tous en temps règlementaire par surcroît, les Ducks d'Anaheim, de leur côté, accumulaient les défaites au mois d'octobre.

D'ailleurs, bon nombre d'analystes ne donnaient pas cher la peau de l'entraîneur-chef, Bruce Boudreau, qu'ils voyaient devenir le premier de la spécialité à perdre son emploi en 2015-2016.
Or, faut-il rappeler que les rôles sont inversés aujourd'hui?

Contrairement au Tricolore qui a perdu tout espoir de prolonger son parcours en avril, les visiteurs au Centre Bell mardi soir ont une mission à remplir : celle de ravir le premier rang de la section Pacifique aux Kings de Los Angeles dans l'espoir d'améliorer leur sort au tour initial des séries éliminatoires.

Des gros canons en panne

Si Boudreau a failli écoper pour les déboires de ses Ducks, la panne d'inspiration des gros canons, dont le capitaine Ryan Getzlaf, ne lui a certes pas facilité la tâche pendant cette période sombre ayant fait chuter l'équipe dans les bas-fonds du classement général à la fin de décembre.

«Nous nous sommes réunis, le personnel d'instructeurs, pour évaluer la situation et tenter de corriger le tir, a expliqué Boudreau après l'entraînement de sa formation, lundi midi à Brossard. Nous avons convenu de nous concentrer sur notre défense à défaut de marquer des buts.»

«C'était notre stratégie pour relancer l'équipe, a-t-il poursuivi. Non seulement cette démarche a fonctionné, mais aussi nos attaquants ont commencé à produire.»

Le point tournant

Boudreau se rappelle d'un séjour de trois matchs dans l'Ouest Canadien, amorcé le 29 décembre, qui a tout changé.

«Ce fut probablement le point tournant, a-t-il relaté. Nous avons blanchi les Flames de Calgary et les Oilers d'Edmonton 1-0 à chaque occasion. On menait aussi par le même pointage contre les Canucks de Vancouver avant qu'ils n'inscrivent un but en fin de match pour l'emporter en tirs de barrage.

«On s'est dit, avant d'amorcer cette série, qu'on serait en très mauvaise posture s'il fallait revenir à la maison avec trois autres mauvaises prestations face à des équipes qui nous devançaient au classement. Or, notre récolte de cinq points sur six a fait beaucoup de bien.»

Rien n'est acquis

Boudreau est conscient que son équipe affrontera mardi une équipe amochée qui a perdu quatre de ses cinq dernières rencontres et inscrit six maigres buts pendant cette séquence. Mais il n'est pas question de la prendre à la légère.

Le Canadien a d'ailleurs livré à Anaheim, il y a trois semaines, l'un de ses meilleurs matchs au mois de mars.

«C'est toujours préoccupant de se mesurer à un club qui éprouve de la difficulté à trouver le fond du filet, a affirmé Boudreau. Ces formations évoluent dans la Ligue nationale et veulent démontrer à chaque sortie qu'elles peuvent donner du fil à retordre à n'importe laquelle des équipes du circuit.

«Je m'attends à une bonne opposition de la part des joueurs du CH, a-t-il renchéri. On avait tout donné pour les battre récemment et il a fallu la fusillade pour en venir à bout. Non, rien n'est acquis.»

Sans Perron

Les Ducks devront se passer des services de David Perron pour le reste du voyage en sol canadien qui se terminera lundi prochain à Edmonton. L'attaquant québécois a subi une blessure à l'épaule droite contre les Jets de Winnipeg dimanche et il est rentré en Californie pour y subir un examen approfondi (par résonance magnétique).

En revanche, le défenseur Simon Després, absent contre le CH le 2 mars en raison d'un virus, sera de la formation partante pour la formation californienne.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos