Jonathan Bernier
Agence QMI

Saison à oublier pour les Jets

Jonathan Bernier

WINNIPEG - Difficile à croire dans cette saison qui s'éternise, mais le Canadien affrontera, samedi soir dans la capitale manitobaine, une équipe qui en arrache plus que lui.

Vainqueurs dans seulement deux de leurs huit derniers matchs, les Jets occupent le 12e rang de l'Association de l'ouest. Avec 57 points, ils n'ont qu'un seul point de priorité sur les Flames de Calgary, bons derniers de ce groupe.

À l'inverse du Canadien, qui s'accroche aux 2,4% de chance qu'il a de participer aux séries éliminatoires (selon sportsclubstats.com), les Jets se sont rendus à l'évidence.

Habitué de jouer pour des équipes qui participent aux séries éliminatoires, Mathieu Perreault soutient que la situation est plutôt étrange.

«Jouer des parties sans enjeu, c'est difficile. Je n'avais jamais vécu ça auparavant, c'est un ajustement, a-t-il lancé, en entrevue avec le Journal de Montréal. On n'a d'autre choix que d'essayer de se trouver une identité et tenter de développer des affinités avec d'autres joueurs.»

Une jeune équipe

La descente fut d'autant plus abrupte que cette saison de misère survient après que les Jets eurent connu, avec 99 points, la meilleure campagne de l'histoire de la concession (incluant les résultats sous le nom des Thrashers d'Atlanta).

«Plusieurs vétérans sont partis au cours de l'entre-saison. Ils ont été remplacés par des jeunes. On est l'une des équipes les plus jeunes du circuit» a mentionné le Drummondvillois, dont la conjointe a donné naissance au premier enfant du couple, le 29 février.

À l'image du Tricolore, les Jets ont été privés de leur gardien de but partant pendant une longue période. Mais puisqu'il serait déplacé de comparer Carey Price et Ondrej Pavelec, il ne faut pas voir en cette absence du gardien tchèque un facteur déterminant de cette difficile saison.

Un manque de constance

Avec l'expérience vient souvent la constance. Et dans ce domaine, les troupiers de Paul Maurice ont considérablement raté leur coup.

Bien qu'ils n'aient pas connu de séquence de revers interminable, les Jets n'ont pas été en mesure de remporter plus de deux matchs de suite, cette saison. Chose qu'ils n'ont réussie qu'à huit reprises.

La jeunesse se fait également sentir lorsque vient le temps de hausser le niveau de jeu en troisième période. À ce chapitre, les Jets montrent un dossier de 5-9-1 lorsque le pointage est égal après 40 minutes de jeu.

«On a perdu beaucoup de matchs en raison d'un but accordé dans les derniers instants de la troisième période. On a perdu de précieux points», a déclaré l'attaquant de 28 ans.

La loterie Matthews

La beauté de ce malheur, c'est que les Jets, en se trouvant à seulement six points des Maple Leafs et du dernier rang du circuit Bettman, augmentent leur chance de mettre la main sur le prolifique Auston Matthews.

Avant les rencontres de vendredi soir, les Jets avaient 9,5% des chances de remporter la loterie pour le premier choix du prochain repêchage. Les Leafs dominaient toujours, avec 20%.

Blessé à l'oeil gauche en raison d'un tir reçu en plein visage, Nikolaj Ehlers ratera la visite du Canadien.

En déplacement de Los Angeles à Winnipeg, le Canadien a obtenu congé d'entraînement.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos