Jean-François Chaumont
Agence QMI

John Scott vole la vedette au match des étoiles

Jean-François Chaumont

Dernière mise à jour: 01-02-2016 | 08h40

NASHVILLE - De persona non grata, John Scott a quitté le Tennessee comme le héros de cette fin de semaine des étoiles.

Scott a reçu le titre de joueur par excellence dans une victoire de la division Pacifique de 1-0 contre la division Atlantique pour remporter le tournoi à trois contre trois, dimanche.

«Je ne mentirai pas, il s'agit possiblement de l'une des plus belles fins de semaine de ma vie, a dit Scott. Je ne peux pas trouver les bons mots, tu ne peux pas écrire une histoire de la sorte. En un million d'années, je n'aurais jamais cru participer à un match des étoiles et encore moins de marquer deux buts.»

«Les gens croyaient qu'il s'agirait d'une mauvaise chose pour le hockey, mais c'est probablement l'une des plus belles histoires des dernières années, a renchéri Jaromir Jagr, le doyen de ce match à l'âge de 43 ans. Il méritait pleinement ce titre, ce n'est pas un cadeau des partisans. John a joué un très bon match.»

Une erreur réparée

Dans les dernières minutes de la finale entre le Pacifique et l'Atlantique, les dirigeants de la LNH invitaient les partisans à voter pour Taylor Hall, Johnny Gaudreau ou Roberto Luongo comme joueur du match. L'absence de Scott parmi les finalistes a eu l'effet d'une bombe sur les médias sociaux et à l'intérieur de l'édifice, les partisans scandaient des «MVP» pour Scott.

La LNH a corrigé le tir rapidement en choisissant Scott pour cet honneur. Après avoir reçu le chèque d'un million de dollar pour l'équipe gagnante des mains du commissaire Gary Bettman, Scott a été hissé sur les épaules des Brent Burns, Joe Pavelski et d'autres joueurs de la division Pacifique.

«C'était l'idée de Pavelski, mais je n'ai pas osé dire aux gars de patiner avec lui sur nos épaules, a souligné Burns en montrant encore une fois son magnifique sourire édenté. Même si nous sommes tous forts, il est un peu trop pesant.»

Avant de partir à St.John's...

Échangé des Coyotes de l'Arizona au Tricolore le 15 janvier dernier, le géant de 6 pi 8 po a profité de cette vitrine avant de retourner dans la dure réalité de la Ligue américaine à l'autre bout du continent à Terre-Neuve.

Scott n'oubliera jamais son passage dans la capitale du country.

«Je ne sais pas si ça va changer quoi que ce soit pour mon futur avec le Canadien, mais j'espère que ça va m'ouvrir des portes, a souligné le sympathique ailier de 33 ans. Avant de penser à partir pour St. John's, je recevrai une autre magnifique nouvelle d'ici les prochains jours puisque ma femme (Danielle) doit donner naissance à des jumeaux.»

Scott est déjà le père de deux jeunes filles, Eva et Gabriella.

«Les gens ont maintenant découvert la véritable personnalité de John, il a trop souvent été dépeint comme uniquement un bagarreur, a dit son épouse, Danielle, dans un corridor du Bridgestone Arena. C'était une soirée très émotive. Je suis enceinte de 37 semaines et j'ai dû me calmer après son deuxième but. J'ai vraiment bondi de mon siège, mais ce n'était pas trop bon pour moi.»

Auteur de cinq buts en 285 matchs dans la LNH, Scott n'aura eu besoin que de 47 secondes pour marquer son premier but au match des étoiles. Il a redirigé un relais précis de Brent Burns dans le premier des deux courtes rencontres de son équipe face à la division Centrale.

Dans la victoire de 9-6 de la division Pacifique face à la Centrale, l'équipe des favoris locaux avec quatre représentants des Predators, Scott a aussi déjoué Devan Dubnyk lors d'une échappée.

C'était la finale des océans entre la division Atlantique et Pacifique. Mais, c'était surtout la finale entre le représentant du Canadien de Montréal, P.K. Subban, et celui des IceCaps de St.John's, John Scott. Le joueur des IceCaps aura eu le dernier mot.

Corey Perry a marqué l'unique but en finale et Jonathan Quick et John Gibson ont repoussé un total de 17 tirs contre l'équipe des Jagr, Subban et Luongo.

Aussi sur Canoe.ca




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Le week-end des étoiles 2016

Voir en plein écran
Previous Next

Vidéos

Photos