Jonathan Bernier
Agence QMI

Un concours d'habiletés haut en couleur

Jonathan Bernier

NASHVILLE - La grande fête de la Ligue nationale (LNH) a pris son envol avec le traditionnel concours d'habiletés, samedi soir. Dans cette compétition dominée par les étoiles de l'Association de l'Est au compte de 29-12, P.K. Subban en a profité pour attirer les réflecteurs en sa direction.

Le défenseur du Canadien de Montréal s'est présenté au défi des échappées coiffé d'une longue perruque noire et d'un chandail des Panthers de la Floride à l'effigie de Jaromir Jagr. Appelés à voter pour le joueur le plus excentrique, les amateurs ont voté pour le numéro de Subban à la hauteur de 31 %.

«Pendant cinq minutes, j'ai été Jaromir Jagr. C'est un hommage que je voulais lui rendre. Il est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la LNH. C'était l'un de mes joueurs favoris lorsque j'étais jeune», a expliqué Subban à son retour au vestiaire.

«C'était bien de sa part. Il a réussi à me faire rire. Je ne savais pas qu'il était pour m'imiter. Mais à mon époque avec les Penguins de Pittsburgh, je n'avais pas une aussi longue coupe Longueuil (mullet)!», a lancé l'attaquant des Panthers.

Il faut accorder une mention plus qu'honorable à Brent Burns, des Sharks de San Jose, et sa tête de Chewbacca. Un clin d'œil à l'immense barbe et aux cheveux hirsutes qu'il se fait pousser depuis plusieurs années.

Weber incontesté

Telle l'épreuve du 100 mètres aux Jeux olympiques, celle du tir le plus puissant est la maîtresse de ce concours d'habiletés.

Et puisque le champion en titre s'exécutait devant ses partisans, cette épreuve revêtait un cachet encore plus particulier.

Sans surprise, Shea Weber a défendu son titre avec succès. Son boulet de canon décoché à 108,1 milles à l'heure était tout simplement dans une classe à part.
Toutefois, le défenseur des Predators de Nashville n'a pu égaler son sommet personnel de 108,5 m/h réalisé l'an dernier à Columbus. Il fut également à court du record de 108,8 m/h que détient Zdeno Chara, des Bruins de Boston, depuis 2012.

Désireux de le voir battre cette marque, les spectateurs réunis à l'intérieur du Bridgestone Arena ont demandé, à l'unisson, que Weber puisse obtenir une autre chance. Celui-ci n'a pu faire mieux, touchant la cible à 107,8 m/h.

Larkin a des ailes

Les amateurs de hockey ont tout de même eu droit à leur record du jour. Dès la première épreuve de la soirée, celle du patineur le plus rapide, Dylan Larkin a battu la marque de Mike Gartner en faisant le tour de la patinoire en 13,172 secondes.

Le record de Gartner (13,386) avait été établi en 1996.

Larkin a candidement avoué qu'il n'avait jamais eu l'occasion de voir des séquences de Gartner. On peut lui pardonner. Après tout, il n'était pas né lorsque l'Ontarien, à l'époque porte-couleurs des Maple Leafs de Toronto, a mis le feu au TD Garden de Boston (autrefois le FleetCenter).

«J'étais vraiment nerveux, surtout que j'étais le premier à m'élancer», a déclaré la recrue des Red Wings de Detroit.

«Lors du dernier tour, j'ai donné tout ce que j'avais», a ajouté le jeune homme de 19 ans.

Ovation pour Scott

Dans un autre ordre d'idées, on se demandait comment la foule accueillerait John Scott, évoluant actuellement avec le club-école du Tricolore. Nerveux lui-même, il a rapidement réalisé qu'il s'était inquiété pour rien. Dès la présentation, la foule lui a réservé une ovation bien méritée.

«Je me souviendrai toujours de l'accueil des partisans. Je ne savais pas s'ils étaient pour m'accepter ou non, a lancé Scott, qui s'est bien tiré d'affaire au concours du tir le plus puissant. J'étais vraiment nerveux avant ce concours. Je tremblais, j'avais de la misère à tenir mon bâton et mon cœur battait à un rythme fou.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Le week-end des étoiles 2016

Voir en plein écran
Previous Next

Vidéos

Photos