Kevin Dubé
Agence QMI

Un pas vers le retour des Nordiques?

Un pas vers le retour des Nordiques?

Gary Bettman/Photo Aaron Vincent Elkaim / Getty Images

Kevin Dubé

QUÉBEC - «Je me demande si, à certains égards, ce n'est pas aujourd'hui qu'on a confirmé le retour du hockey à Québec.»


Le professeur, auteur et conférencier spécialisé en publicité et marketing Luc Dupont est tranchant: Québec s'est considérablement rapprochée d'une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) avec l'annonce de mardi concernant l'entente de télédiffusion.

«C'est une bombe. Dans le contexte de Québec, c'est certain que M. (Pierre-Karl) Péladeau vient d'envoyer un message très important à Gary Bettman.

«Ça veut également dire que, dans l'éventualité où le hockey devait revenir à Québec, TVA Sports deviendrait le rendez-vous incontournable puisqu'ils auraient à la fois le Canadien et les Nordiques.»

La qualité de relations entre Québecor et la LNH a été souvent remise en question au cours des dernières années.

Aux yeux de M. Dupont, l'entreprise a fait taire ses dénigreurs.

«M. Péladeau se couche et ouvre une bouteille de champagne puisqu'il vient de dire à M. Bettman qu'il est très sérieux. Du côté de la LNH, c'est un coup de circuit puisqu'ils vont aller chercher plus d'argent avec les droits canadiens que les droits américains.»

À quel prix?

Maintenant que l'étape de la séduction est franchie, selon Luc Dupont, la prochaine sera maintenant de déterminer à quel prix Québecor sera en mesure de s'offrir une équipe de la Ligue nationale de hockey.

«Il n'y a pas de concession en tant que telle, mais je comprends entre les lignes que M. Péladeau voulait séduire M. Bettman et que la meilleure façon de le faire était d'obtenir ces droits. Pour lui, c'est une très grande réussite. Il devient un partenaire obligé, incontournable.

«J'ai de la difficulté à imaginer que M. Péladeau n'a pas glissé à la LNH qu'il est extrêmement sérieux et qu'ils se reverront bientôt. La difficulté maintenant sera de savoir combien vaut une expansion. On a compris qu'une équipe ne coûtera pas 150 millions $.»

Forbes voit l'expansion

Le réputé magazine économique Forbes voit également en l'annonce de mardi un signal pointant vers une expansion au Canada.

Dans un texte publié sur le site internet du magazine, la journaliste Christina Settimi estime que l'entente de télédiffusion «supporte la croyance que la LNH a des plans imminents d'expansion au Canada».



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos