Les Maple Leafs gagnent la bataille de l'Ontario

Dernière mise à jour: 06-03-2013 | 23h20

TORONTO – Les Sénateurs d’Ottawa, deuxième meilleure formation de la LNH au chapitre des buts alloués, ont connu une soirée difficile en défense et se sont inclinés, 5-4, devant les Maple Leafs de Toronto, mercredi.

Les Sénateurs ont tenté une remontée en marquant à deux reprises en deuxième moitié de troisième période, mais ce ne fut pas suffisant. Grâce à ce triomphe, Toronto prend deux points d’avance sur Ottawa en cinquième place de l’Association de l’Est, avec 30 points.

Aussi sur Canoe.ca
Aussi sur Canoe.ca:
Les Hawks gagnent encore

Sur Le Journal de Montréal:
Spezza bientôt prêt ?

Phil Kessel a été dominant avec un but en avantage numérique et deux aides. Tim Bozak a récolté un but et une mention d’aide, tout comme James van Riemsdyk. Les autres filets sont allés à Nazem Kadri et Jay McClement.

Le défenseur Dion Phaneuf a obtenu deux points.

Pour Ottawa, Daniel Alfredsson, Mika Zibanejad, Zach Smith et Colin Greening ont déjoué James Reimer. Ce dernier a été très occupé puisque les Sénateurs ont décoché 43 rondelles en sa direction. André Benoit, Milan Michalek et Sergei Gonchar se sont faits complices d’un but. Ben Bishop, lui, a cédé cinq fois sur 28 lancers.

Les Sénateurs évoluent toujours sans trois de leurs joueurs étoiles, le défenseur Erik Karlsson, le gardien Craig Anderson et l’attaquant Jason Spezza. Guillaume Latendresse s’avère aussi absent, mais il a recommencé à patiner.

Toronto avait remporté le premier affrontement de cette saison écourtée entre les deux clubs, 3-0, et Ottawa avait gagné l’autre duel.

Fait à noter, dès la première minute de jeu, un combat a éclaté et Frazer McLaren des Maple Leafs a littéralement assommé Dave Dziurzynski des Sénateurs d'un coup de poing. Dziurzynski est demeuré étendu longuement, le visage contre la glace, et ce sont ses coéquipiers qui ont dû l'aider à retraiter au vestiaire. Il souffrirait d'une commotion cérébrale.

L’ancien du Canadien de Montréal Michael Komisarek, peu utilisé cette année, a de nouveau dû se contenter du rôle de spectateur pour la formation torontoise.


Vidéos

Photos