Vote important à Markham

Amphithéâtre

Graeme Roustan est l'un des hommes impliqués dans le dossier.  Photo Agence QMI


Mathieu Boulay

Le dossier pour la construction d'un amphithéâtre à Markham, en banlieue de Toronto, pourrait vivre un tournant mardi soir à l'occasion d'une séance du conseil municipal.

::encartr::

Les élus de la ville ontarienne devront voter sur deux résolutions importantes pour la suite des choses. Un des conseillers a notamment déposé une motion pour couper les ressources municipales mises de l'avant dans le projet du promoteur Graeme Roustan.

Selon les premières observations, le vote, qui devrait être serré, pourrait aller du côté de la motion. Au moment d'écrire ces lignes, les résultats n'étaient pas encore dévoilés.

«Ce n'est pas un vote par rapport à la construction de l'aréna, a précisé un des consultants dans le dossier, Ray Lalonde. C'est un vote pour mettre un terme à la collaboration municipale pour le bien-être de ce projet. Si les conseillers sont en faveur de cette motion, ça relancera le dossier de A à Z.»

Si le vote penche en faveur du groupe de Roustan mardi soir, il fera face à un vote plus important à la fin du mois de février, soit l'approbation du modèle financier pour le projet. Pour M. Lalonde, ce n'est pas nouveau de voir des obstacles dans la construction d'un aréna comme ce fut le cas à Edmonton, Québec et Seattle.

«C'est normal et ça prend énormément de patience, a-t-il souligné. Je suis convaincu que les gens de Markham vont voir l'extraordinaire occasion qui se présente à eux.»

Gillett le conseiller

L'ancien propriétaire du Canadien de Montréal Georges Gillett est arrivé dans le dossier au cours des derniers jours. Dimanche, il est venu rencontrer le conseiller municipal Jim Jones.

«Il y a eu une rencontre entre M. Gillett et quelques conseillers de Markham dimanche. Selon ce que j'ai lu, il est venu donner quelques conseils à ces gens, mais je ne connais pas la teneur des discussions», a indiqué M. Lalonde.

Pour la construction du futur aréna, il y a trois intervenants : la Ville de Markham, le développeur au niveau de la construction Remington et le promoteur Graeme Roustan.

«Est-ce que la présence de M. Gillett à Markham signifie qu'il est impliqué dans le dossier? La réponse est non.»

Malgré sa très bonne relation avec l'homme d'affaires, Ray Lalonde a précisé qu'il n'est pas responsable de sa venue dans la banlieue nord de Toronto. «M. Gillett a toujours été à la recherche de nouvelles occasions et c'est peut-être un dossier qui l'intéresse. Cependant, le contact officiel n'a pas été fait par notre groupe.»

Nouvelles concessions?

Par ailleurs, l'ancien dirceteur de l'Association des joueurs de la Ligue nationale Paul Kelly a mentionné mardi que le circuit Bettman pourrait envisager d'augmenter le nombre d'équipes à 32 d'ici deux à trois ans.

Si tel était le cas, la porte serait grande ouverte pour les villes de Québec et Markham.


Vidéos

Photos