Des hommes d'influence


Stéphane Cadorette

QUÉBEC - Les mordus québécois de hockey continuent de rêver à la deuxième vie des Nordiques de Québec dans la LNH et ils comptent apparemment sur un homme d’affaires très influent dans les coulisses du hockey pour porter leurs espoirs en haut lieu avec Pierre Karl Péladeau, selon le réputé magazine The Hockey News.

Dans son édition à paraître en kiosque le 21 janvier, The Hockey News publie son classement annuel des 100 personnalités les plus puissantes et influentes dans le monde du hockey et le président et chef de la direction de Québecor y apparaît au 33e échelon.

Celui qui est pressenti pour devenir propriétaire d’une éventuelle équipe de la Ligue nationale de hockey à Québec a grimpé de 25 rangs au classement par rapport à l’an dernier et devance même le propriétaire du Canadien de Montréal, Geoff Molson, qui le suit en 34e place.

Aussi sur Canoe.ca

«Pierre Karl Péladeau est un titan du monde des médias canadiens qui est clairement amoureux du hockey et qui souhaite ramener la LNH à Québec. Il n’a toujours pas de concession, mais il fait notre liste parce qu’il comprend la manière d’y arriver», explique le magazine.

Pour «très bientôt»?

Dans un passage qui ne manquera pas de faire crépiter le brasier bien chaud des amateurs, The Hockey News indique aussi, via une source, que M. Péladeau ne serait pas si loin du but tant attendu.

«Il a appris de gens comme Jim Balsilie (BlackBerry) ce qu’il ne faut pas faire. Je pense qu’il peut cadrer très aisément et très bientôt avec le groupe de propriétaires», indique un cadre de la LNH qui a requis l’anonymat.

«Nous savons tous qui est Pierre», ajoute la source dans l’article. Il mène ses affaires de la même façon que Mark Chipman et David Thomson (propriétaires des Jets). Il se tait en public, s’assure de la construction d’une infrastructure locale et espère pour le mieux lorsqu’une équipe deviendra disponible.»

Les villes de Markham et Seattle, qui sont aussi sur l’échiquier dans le but de séduire la LNH pour une éventuelle concession, font aussi jaser au classement avec la présence de Graeme Roustan au 40e rang et Don Levin loin derrière, en 84e place.

Patrick Roy 52e

Si la liste est dominée par les acteurs du dernier lock-out avec Donald Fehr et Gary Bettman respectivement premier et deuxième, elle énumère plusieurs autres figures connues au Québec.

L’une des plus populaires d’entre celles-ci, Patrick Roy, siège au 52e rang, en hausse de 30 positions par rapport à la saison dernière. «Il possède l’unique distinction d’avoir gardé Alexander Radulov heureux en Amérique du Nord et il attire aussi de bons Américains comme Ryan Bourque et Adam Erne dans une ligue qui n’a pas toujours été influente dans les États du Nord-Est.

«Même si Roy est heureux dans l’univers des Remparts, il devra peut-être retirer ses fameuses bagues de la coupe Stanley de ses oreilles si la LNH et sa province en viennent à l’appeler», analyse le magazine.


Vidéos

Photos