Les propriétaires approuvent

LNH

Gary Bettman, commissaire de la LNH. Photo AFP / Getty

Dernière mise à jour: 09-01-2013 | 17h10

NEW YORK - Le Bureau des gouverneurs de la LNH a approuvé à l'unanimité, mercredi à New York, le nouveau contrat de travail conclu avec l'Association des joueurs le week-end dernier au terme d'un lock-out qui aura duré 113 jours.

En conférence de presse, le commissaire Gary Bettman n'est pas apparu triomphant comme c'est habituellement le cas dans le sport professionnel lors d'annonces importantes.

Et, comme d'autres l'ont fait avait lui depuis dimanche, dont le président du Canadien de Montréal Geoff Molson, Bettman a tenu à s'excuser pour le long conflit.

«L'accord a été entériné à l'unanimité par les propriétaires, mais je dois tout de même offrir mes excuses à nos partisans. Je m'excuse, sachant qu'on ne peut pas effacer ce qui s'est passé. J'ai lu les reportages, les ''tweets'', les blogues et je comprends la colère des gens. Ils ne voulaient pas savoir qui a raison, qui a tort, les pourquoi et comment, ils souhaitaient du hockey sur la glace.»

Respect pour les joueurs

À plusieurs reprises, Bettman a refusé de répondre à des questions, notant chaque fois qu'il agissait ainsi par respect pour les joueurs qui doivent encore apposer leur signature au bas du nouveau pacte.

«Je dois dire que Donald Fehr (le directeur exécutif de l'AJLNH) a extrêmement bien représenté les joueurs. Pour la première fois depuis huit ans, il y a de la stabilité à l'Association des joueurs et cela sera positif pour l'avenir de nos relations.»

Interrogé sur le futur du circuit, il n'a pas voulu commenter les rumeurs de déménagement, notamment sur l'aval pour la construction d'un amphithéâtre qui accueillerait une formation de la NBA à Seattle.

«Cela n'a rien à voir avec le nouveau contrat de travail paraphé avec l'AJLNH, a noté Bettman. Nous continuerons d'éviter autant que possible le transfert de concessions et, ultimement, ce sera au Bureau des gouverneurs de prendre ce genre de décision.»

C'est le grand patron des Bruins de Boston, Jeremy Jacobs, qui a d'abord pris la parole. Il a été élogieux envers Bettman et son adjoint, Bill Daly.


Vidéos

Photos