La saison est sauvée!

Dernière mise à jour: 06-01-2013 | 23h04

Une entente de principe est intervenue entre la Ligue nationale de hockey (LNH) et l'Association des joueurs (AJLNH) tôt dimanche matin à New York, après un marathon de près de 16 heures de négociations.

Le lock-out est donc terminé, au grand plaisir des amateurs de hockey.

«Nous en sommes parvenus à un accord sur les bases d'une nouvelle convention collective», a déclaré le commissaire de la Ligue nationale, Gary Bettman. Ce dernier a remercié le directeur de l'AJLNH, Donald Fehr, et le médiateur Scot L. Beckenbaugh. «Nous sommes passés par une période difficile, mais c'est bon d'en être rendu ici.»

Aussi sur Canoe.ca

«Nous reprendrons le boulot aussitôt que possible. Avec de la chance, dans quelques jours, les amateurs de hockey pourront regarder des joueurs patiner, plutôt que Bettman et moi», a ajouté Fehr.

L'accord serait d'une durée de 10 ans, avec une clause échappatoire après huit ans, et devra être ratifié par les propriétaires et les joueurs de la ligue avant d'être officialisé. Le lock-out amorçait sa 113e journée dimanche.

Les négociations face à face entre les deux parties, en présence du médiateur Beckenbaugh, avaient commencé vers 13 h 15 samedi.

Plusieurs points de premier ordre devaient encore être réglés, comme le plafond salarial pour la saison 2013-2014, un élément litigieux depuis le départ. Il a finalement été établi à 64,3 millions $, et le plancher, à 44 millions $.

Selon le défenseur des Jets de Winnipeg Ron Hainsey, le fonds de pension des joueurs était un des éléments cruciaux de ce dernier blitz de négociations.

Le calendrier s'étendrait sur 48 ou 50 matchs. Bettman a confirmé que plus de détails concernant le début de la saison et le calendrier seraient dévoilés en cours de journée.

La durée maximum des contrats dans cette nouvelle convention sera de sept ans pour les joueurs autonomes et de huit ans pour ceux qui prolongeront avec leur équipe. Chaque équipe aura la possibilité de racheter deux contrats à partir de cet été.

«Je n'ai pas honte de montrer cette offre aux autres joueurs», a mentionné l'ancien attaquant du Canadien de Montréal Mathieu Darche.

Quatre mois de conflit

Le lock-out a été déclenché le 15 septembre dernier alors que le contrat de travail entre les deux parties est arrivé à échéance.

Si le conflit qui a coûté l'entière saison 2004-2005 aux amateurs a donné droit à des changements radicaux tant sur la patinoire que dans le mode de gestion de la Ligue (plafond salarial, tirs de barrage, suppression de la ligne rouge, etc.), la question litigieuse de celui-ci au départ était le partage des revenus entre les deux parties.

Cependant, au cours des dernières semaines, voire des derniers jours, d'autres enjeux se sont avérés difficiles à résoudre : le plafond salarial, la limite de la somme déposée en fiducie et la durée du contrat de travail liant les deux parties.

Pourtant, ce n'est pas les offres des deux parties qui ont manqué; l'AJLNH ayant même poussé l'audace de soumettre conjointement trois propositions, toutes balayées du revers de la main par le commissaire Gary Bettman, au milieu du mois d'octobre.

Puis, alors que le fossé semblait se creuser entre la LNH et l'AJLNH, une réunion sans les deux principaux acteurs, Bettman et le directeur du syndicat, Donald Fehr, a ravivé l'espoir des partisans. Néanmoins, cela n'était qu'un pur mirage, car les pourparlers ont été rompus le 6 décembre, en dépit d'un rapprochement sur plusieurs aspects.

Au moment où la menace d'une dissolution de l'AJLNH et de poursuites judiciaires contre la Ligue pointait à l'horizon - et du même coup, de l'annulation complète de la campagne 2012-2013 -, les représentants des parties concernées ont entamé un blitz de discussions téléphoniques pendant le dernier week-end de 2012. Cela a mené à des négociations formelles peu avant le jour de l'An qui ont éventuellement permises de signer une entente de principe.

Le conflit de travail aura donc duré près de quatre mois.

Le match des étoiles et la Classique hivernale ont été rayés du calendrier des activités de la LNH. La Ligue a également procédé à l'annulation de parties de saison régulière à sept reprises; une première fois le 19 septembre (parties préparatoires jusqu'au 30 septembre), puis le 4 octobre (jusqu'au 24 octobre), le 19 octobre (jusqu'au 1er novembre), le 26 octobre (jusqu'au 1er décembre), le 23 novembre (jusqu'au 14 décembre), le 10 décembre (jusqu'au 30 décembre) et le 20 décembre (jusqu'au 14 janvier).

Il s'agissait d'un troisième arrêt de travail sous le règne du commissaire Bettman.



Vidéos

Photos