Une autre journée frustrante

Lock-out

Donald Fehr, directeur exécutif de l'Association des joueurs. Photo: Veronica Henri / Agence QMI / Archives


Bruce Garrioch

Dernière mise à jour: 13-12-2012 | 18h42

Des représentants de la LNH et de l'Association des joueurs se sont rencontrés pour une deuxième journée consécutive, jeudi, et les deux adversaires sont farouchement demeurés campés sur leur position.

Ainsi, le lock-out entrera vendredi dans sa 90e journée.

La réunion a eu lieu sous la supervision du Centre fédéral américain de médiation et de conciliation, à Iselin au New Jersey. Ceux-ci ne peuvent que se résigner puisque leur implication n'apporte rien de neuf. Lors du dernier conflit, le Centre fédéral avait aussi été appelé en renfort et la saison entière avait été annulée.

Le consultant Steve Fehr, frère du directeur exécutif de l'AJLNH Donald Fehr, a rapporté aux médias jeudi que les deux parties ne savaient pas encore si elles allaient se parler au téléphone ou se rencontrer, vendredi.

De son côté, l'adjoint du commissaire Gary Bettman, Bill Daly, a transmis un courriel à l'Agence QMI.

«Nous allons prendre du recul, établir où nous en sommes et partir de là.»

«La semaine dernière, c'était les montagnes russes, a écrit de son côté le défenseur Adrian Aucoin des Blue Jackets de Columbus. J'ai appris qu'il ne faut jamais s'emporter quand on pense que tout est sur le point de débloquer.»

Aucoin a ajouté : «Nous avons cédé sur plusieurs points en faveur des propriétaires, comme nous l'avions fait en 2004, et il semble que ce ne soit jamais suffisant. Alors, je suis frustré. Tout le monde l'est.»

La somme va diminuer

Si la saison de la LNH est entièrement annulée au cours des prochains jours ou prochaines semaines, alors la somme disponible pour le partage des revenus ne pourra que diminuer.
C'est ce qu'une source de la LNH a dévoilé, jeudi.

Depuis le début du lock-out qui en était jeudi à sa 89e journée, il a toujours été question d'un enjeu de 3,3 milliards $ à se partager.

Au montant initial de 211 millions $ octroyé par les propriétaires, s'étaient ajoutés 89 millions $ récemment. Plus personne ne sait si ce magot sera encore sur la table lorsqu'on en rediscutera.

L'individu en question, sous le couvert de l'anonymat, a indiqué que si les propriétaires et les joueurs ne s'entendent pas bientôt afin de permettre un calendrier minimal de 48 rencontres en plus des séries éliminatoires, alors les dollars ne seront plus disponibles en aussi grand nombre.

La LNH, faut-il le rappeler, encaisse d'énormes pertes puisque ses commanditaires ne sont pas tenus de verser les sommes prévues aux contrats. Si les joueurs ne reviennent pas sur leur position et n'acceptent pas l'offre soumise par le commissaire Gary Bettman et son clan la semaine dernière, les 3,3 milliards $ vont fondre.

«J'ai l'impression que si la LNH doit officiellement annuler la saison, a noté cette source, alors les revenus de plusieurs équipes vont chuter de 30 à 40% à la reprise des activités. Pire, certains clubs seront en grande difficulté.»

Pertes énormes

Bettman a estimé récemment que les pertes encaissées par la LNH et les membres de l'Association des joueurs s'élèvent entre 18 et 20 millions $ quotidiennement depuis le début du lock-out. Certaines entreprises associées à la LNH en qualité de commanditaire ont déjà pris la décision de dépenser les dollars autrement.

«Je dois répéter que, malheureusement, des concessions seront en danger», a ajouté celui qui s'est confié.

Malgré cette observation, l'Association des joueurs n'est pas prête à hisser le drapeau blanc et abdiquer. Pourtant, les athlètes ne pourront mettre la main samedi sur ce qui aurait dû constituer leur cinquième chèque de paye de 2012-2013. Pour cette raison, Donald Fehr sera probablement poussé, à un certain moment, par les modérés de son association à abdiquer pour se contenter d'un règlement qui ne l'enchantera pas.

D'ailleurs, certains estiment chez les propriétaires que la confiance en Fehr est devenue fragile. Des joueurs voudraient même demander qu'un vote de tous les membres de l'AJLNH se tienne sur la dernière proposition de Bettman.

«Je suis vraiment inquiet de voir la saison entièrement annulée», a admis Aucoin.

Et il n'est pas le seul à l'être chez les joueurs.


Vidéos

Photos