Entente approuvée: Knaack fait confiance à Greg Jamison


Kevin Dubé

Dernière mise à jour: 28-11-2012 | 11h31

GLENDALE, Arizona – Après 17 mois de spéculations et de rebondissements, la dernière page du roman savon sur la saga des Coyotes de Phoenix pourrait bien s’écrire sous peu.

Détenant l’avenir des 20 prochaines années de la ville de Glendale entre les mains, la conseillère Yvonne Knaack a finalement décidé de se prononcer en faveur de l’entente permettant à Greg Jamison d’opérer le Jobing.com Arena, mardi soir.

Trois conseillers de Glendale avaient déjà démontré leur appui au projet, tandis que deux autres s’étaient montrés en défaveur. La somme de 320 M $ que prévoyait donner Glendale à M. Jamison était donc entre les mains de Mme Knaack.

«Je suis inquiète des pertes d’emploi à Glendale, mais je le suis également pour les emplois qui seront perdus si les Coyotes quittent», a-t-elle affirmé.

Aussi sur Canoe.ca

Selon elle, Glendale doit faire confiance à M. Jamison.

«Il s’agit de la meilleure entente que nous pourrons obtenir. Je ne crois pas que M. Jamison investirait autant de temps et d’argent s’il n’était pas certain que ça pourra fonctionner.»

Rien n’est joué

Les Coyotes ont plus de chances aujourd’hui de jouer à Glendale pour les 20 prochaines années qu’ils en avaient hier, certes.

Toutefois, l’homme d’affaires doit maintenant conclure une entente avec la Ligue nationale de hockey pour l’achat des Coyotes avant le 31 janvier 2013. Après cette date, le nouveau conseil de ville, mené par le maire Jerry Weiers, pourra vraisemblablement s’y opposer. Les nouveaux élus entreront au pouvoir le 15 janvier 2013.

Il faudra également surveiller attentivement l’Institut Goldwater qui pourrait s’interposer entre Glendale et Greg Jamison.

Jamison ovationné

Plusieurs amateurs étaient présents à la séance, vêtus de leur chandail de Coyotes de Phoenix. Greg Jamison, a d’ailleurs été chaudement ovationné par les amateurs de hockey présents, mardi, lorsque ce dernier a fait son entrée dans la salle du Conseil de ville de Glendale.

Jamison a pris la parole vers 22 h 15. Il a traité de l’importance du hockey en Arizona et de la beauté de l’amphithéâtre.

«Je suis convaincu qu’une association entre la ville de Glendale et les Coyotes de Phoenix pourra mener à une croissance économique.»

Il a toutefois refusé de répondre à la mairesse Elaine Scruggs qui lui a demandé de dévoiler ses partenaires d’affaires.

Ce dernier était accompagné du président des Coyotes, Mike Nealy et de son associé, Anthony Leblanc. Le directeur-général Don Maloney et son assistant, Brad Treliving, ont également assisté à la séance.

Alvarez persiste et signe

La conseillère du district d’Ocotillo, Norma Alvarez, a été la plus volubile lors du débat précédant le vote. Mme Alvarez a répété son intention de voter contre l’entente avec Greg Jamison.

Selon elle, les coupures dans les loisirs, impliquant entre autres des piscines publiques et des libraires, pourrait contribuer à hausser le taux de criminalité.

«Lorsque les jeunes n’ont pas d’activités, ils peuvent se tourner vers les gangs et le crime, nous savons tous ça», a-t-elle d’ailleurs plaidé.

Rappelons qu’en juin dernier, le Conseil avait voté en faveur d’un octroi de 324 M $. Il avait toutefois décidé de revoir l’entente.


Vidéos

Photos