Les joueurs sont de plus en plus pessimistes

Bien que les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) veulent revenir à la compétition, ils sont de moins en moins optimistes.

Pour eux, il est clair que les négociations entre la LNH et l'Association des joueurs (AJLNH) doivent reprendre afin de mettre fin au lock-out.

«S'ils ne veulent pas négocier, qu'ils nous le disent, a déclaré Guillaume Latendresse, des Sénateurs d'Ottawa. On mettra la clé dans la porte et on se reverra l'année prochaine, parce que sinon, tout le monde perd son temps.»

Aussi sur Canoe.ca

Seulement cinq joueurs étaient présents lors d'un entraînement à Candiac, lundi. Dans les circonstances, garder le moral s'avère difficile.

«Aussi longtemps que Bettman [Gary, commissaire de la LNH] et huit propriétaires veulent absolument quelque chose, personne ne peut rien faire, a lancé le défenseur du Canadien de Montréal Josh Gorges. Je ne sais vraiment pas quoi dire, un groupe de neuf ou 10 personnes possède tout le pouvoir.»

Pour les joueurs, l'annulation de la saison est impensable.

«Nous voulons jouer des matchs, a affirmé le capitaine du CH, Brian Gionta. Perdre deux saisons en huit ans ne sera pas bon pour le sport. Au final, il faut quand même avoir quelqu'un avec qui négocier.»

Après maintenant 42 jours d'entraînement à Candiac, le coeur ne semble vraiment plus là.


Vidéos

Photos