Encore du travail à faire

Hockey

Donald Fehr et quelques joueurs de la Ligue nationale de hockey. Photo: Stan Behal / Agence QMI / Archives

NEW YORK - La séance de négociations impliquant la Ligue nationale de hockey (LNH) et l'Association des joueurs (AJLNH) s'est conclue vendredi soir sans qu'il y ait eu de réels progrès significatifs.

D'après certaines informations, les représentants des deux parties ne semblent d'ailleurs pas avoir trouvé leur compte lors de ces pourparlers.

Pour une quatrième journée consécutive, une rencontre a eu lieu à New York. Le commissaire de la LNH Gary Bettman, plusieurs conseillers de l'AJLNH ainsi que les joueurs Mathieu Darche, Ron Hainsey, George Parros, Chris Campoli et Kevin Westgarth étaient de la séance. Les négociations ont cessé vers 18 heures et pourraient reprendre samedi.

Chose certaine, l'AJLNH tiendra une réunion avec ses membres samedi matin.

Aussi sur Canoe.ca

«Nous allons nous rencontrer samedi matin à l'interne, je ne sais pas quelle sera la prochaine étape», a précisé le président de l'AJLNH, Donald Fehr.

Au terme des pourparlers, Bettman s'est dit prêt à rater la cérémonie du Temple de la renommée lundi à Toronto afin de poursuivre les négociations.

Pour ce qui est d'une autre rencontre samedi, le commissaire a précisé qu'il est prêt «à faire tout ce qu'il faut» et que «la LNH est disponible».

Malgré tout, Fehr a réitéré ses propos de la veille : «il y a encore beaucoup de travail à faire».
Selon plusieurs sources, malgré plusieurs heures à la table des négociations, les deux parties n'auraient pas effectué de progrès substantiel. À ce sujet, Bettman s'est montré plutôt évasif.
«C'est toujours mieux de se rencontrer et de se parler lorsqu'il y a quelque chose à discuter.»
Fehr a pour sa part indiqué que l'association avait encore «des choses à considérer».

Des développements

La notion d'indemnisation («make whole provision») est au cœur du litige actuel et après la séance de vendredi, de nouveaux développements ont été dévoilés.

La LNH serait prête à verser une compensation de 211 millions $ aux joueurs. Rappelons que ce concept d'indemnisation est la façon dont les contrats accordés aux joueurs seraient honorés.

«Avec l'offre de la LNH sur le montant intégral, les joueurs ne pourront pas recevoir chaque dollar de leur entente», a indiqué Fehr.

«Je ne veux pas hausser ou baisser les attentes, je ne serai pas heureux aussi longtemps qu'on ne trouvera pas un terrain d'entente», a poursuivi Bettman.

Pour ce qui est des enjeux économiques, l'AJLNH considère que les deux clans ne sont pas si éloignés que la LNH le laisse entendre.

Darche a quitté le lieu des discussions une heure avant la fin des pourparlers. L'ancien du Canadien avait prévu quitter les négociations pour passer la fin de semaine à Montréal.

En parallèle, un match de charité organisé par l'AJLNH prévu pour lundi à Thunder Bay (Ontario) a été annulé parce que la présence de plusieurs joueurs n'y était pas garantie.

Pourparlers en continu

La série de rencontres représente sans doute une bonne nouvelle pour les amateurs de hockey, qui souhaitent vivement que les deux parties puissent arriver à une entente pour que les activités de la LNH reprennent le plus tôt possible.

La rencontre de jeudi n'aura pas été vaine. Selon ce que TVA Sports a appris, la LNH a soumis une contre-offre détaillée en réponse aux propositions déposées par l'AJLNH mercredi.

D'après plusieurs observateurs, la rencontre de jeudi a été déterminante pour l'avenir des négociations et de la saison.

Gary Bettman a cependant été prudent quant à l'optimisme que peuvent susciter les dernières rencontres chez les amateurs.

«Il reste du travail à accomplir, mon objectif est de conclure une entente à long terme et équitable pour les deux côtés le plus rapidement possible, a-t-il mentionné. Chaque jour qui passe rend la situation plus difficile pour le hockey et les partisans. La signature d'une nouvelle convention collective est un processus, il y a beaucoup de hauts et de bas.»

Fehr a également rencontré les médias jeudi, mais n'a pas voulu en dévoiler davantage sur les détails de la réunion de jeudi.

«Je peux seulement dire qu'il est mieux de tenir des rencontres que le contraire. Nous nous sommes rencontrés durant l'après-midi et nous avons abordé plusieurs sujets», a-t-il soutenu.

Encore beaucoup de travail à faire

Le manque d'enthousiasme de Bettman et de Fehr à la suite de trois journées de négociations consécutives indique qu'il reste encore beaucoup de travail à faire.

Dans une lettre envoyée jeudi aux membres de l'AJLNH, obtenue par le réseau américain NBC, Donald Fehr a expliqué aux joueurs que les propositions faites par la LNH ne répondaient pas encore à leurs attentes et qu'il y avait encore un «travail considérable» à effectuer, notamment concernant la fameuse clause du «montant intégral».

De plus, selon ce document, Fehr affirme que les concessions salariales déjà proposées par les joueurs ne semblent pas être suffisantes pour la LNH. Le président redoute aussi que la vision mise de l'avant par la ligue quant à la durée des contrats, le processus d'arbitrage salarial et les paramètres de l'autonomie complète ne réduisent «considérablement le pouvoir de négociation des joueurs et ne donne aux propriétaires un ascendant majeur sur une partie ou sur l'entièreté de la carrière des joueurs.»



Vidéos

Photos