«Il doit y avoir une raison pour se battre» - Alex Kovalev

Hockey

Alex Kovalev © Tzara Maud / Le Journal de Montréal / Agence QMI


Alexandre Parent

L’ÎLE-BIZARD - Alex Kovalev était de passage vendredi dans la région de Montréal pour la 4e édition du tournoi de golf pour la Fondation Kovalev et ses amis, disputé sur les allées du club de golf Saint-Raphaël, à L’Île-Bizard.

L’ex-numéro 27 des Canadiens, qui évoluera en Russie la saison prochaine, est d’avis qu’il faut enrayer les batailles préméditées du monde du hockey.

«Il est impossible d’éliminer complètement les bagarres, a admis d’emblée l’Artiste. Ça fait partie du jeu. Toutefois, il doit y avoir une raison pour se battre. Tu ne peux pas avoir [dans ton équipe] un joueur payé uniquement pour faire cela.

«Nous avons le même problème en Russie, a-t-il continué. Certaines équipes ont fait signer des contrats à des durs à cuire de la LNH. Ces joueurs n’ont jamais vraiment été populaires ici, mais ils ont tellement eu d’attention en Russie qu’il y a énormément de bagarres dans les rencontres.»

Les bagarres dans le hockey sont revenues à l’avant-poste de l’actualité sportive depuis que l’ancien défenseur, et dur à cuire, des Maple Leafs de Toronto et des Predators de Nashville, Wade Belak, a été retrouvé mort dans son condo de la Ville Reine, mercredi dernier.

«C’est comme s’il y avait un tueur de joueurs de hockey, a ironisé Kovalev. Je l’ai appris la nuit dernière et je suis extrêmement surpris. Tous ces événements sont bien étranges.»

Dommage pour Crosby

Kovalev, qui a évolué le temps de quelques rencontres avec les Penguins de Pittsburgh la saison dernière, se dit bien déçu par la situation du joueur vedette Sidney Crosby.

«Ce sera très dommage s’il ne peut pas commencer la saison, a indiqué l’ex-numéro 27 du Tricolore. Il semblait aller mieux et il s'entraînait, mais il a subitement arrêté. La santé est ce qu’il y a de plus important, mais il est jeune.»

Un retour à Montréal?

L’Artiste aimerait bien revenir jouer dans la LNH après son séjour dans son pays natal, et il aimerait bien sûr endosser à nouveau le chandail bleu, blanc et rouge. «J’avais manifesté mon intérêt à l’équipe [pour cette saison], mais elle n’était pas intéressée, a indiqué Kovalev. Il y a beaucoup de choses dans la vie qui ne sont pas de mon ressort, mais si j’avais à prendre cette décision, ce ne serait pas compliqué.»

Kovalev a accepté une entente avec l’Atlant de Mytischi, dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

«Le niveau de la KHL devient meilleur et je ne voulais pas m’éterniser ici dans l’attente d’avoir un contrat», a expliqué le Russe.

Les amis de Kovy

Bien qu’il soit de retour dans la métropole québécoise que pour bien peu de temps, Kovalev trouvait important de venir disputer cette ronde de golf au profit de sa fondation.

La Fondation Kovalev et ses amis vient en aide aux enfants atteints de maladies cardiaques. Les fonds serviront à financer un camp d’été pour ces enfants. Cette activité permettra aux jeunes d’avoir plus de confiance.


Vidéos

Photos