André Cyr
Le Journal de Montréal
Journal de Montréal

Ryder n'oublie pas le match en plein air

André Cyr
Le Journal de Montréal

Michael Ryder est un autre portecouleurs des Bruins qui est passé par Montréal et qui, même s'il a souvent été conspué dans ses derniers milles avec le Canadien, préfère en garder de bons souvenirs.

Ryder a passé quatre saisons avec la Sainte Flanelle, avec qui il a connu deux campagnes de 30 buts.

Il n'a pas caché que le match du centenaire était très spécial pour lui.

«J'ai passé une belle partie de ma carrière ici. Me retrouver avec toutes ces légendes du Canadien, c'est vraiment quelque chose d'incroyable.

«Je conserve un tas de bons souvenirs de mon passage avec le Tricolore.

«Mais ce dont je me souviens le plus, c'est du match que nous avions disputé en plein air à Edmonton», s'est souvenu Ryder.

On a donné le nom de Classique Héritage à cette partie disputée le 22 novembre 2003 au Stade du Commonwealth devant 57 167 spectateurs et sous un froid de -18 °C (-30 °C avec le facteur de refroidissement éolien).

Un record d'assistance

La télévision nationale avait enregistré un record d'assistance, alors que 2,747 millions de téléspectateurs avaient regardé la rencontre remportée 4-3 par le Canadien sur les Oilers.

«Un moment inoubliable!», a dit Ryder.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos