Michel Hébert
Agence QMI

Le maire veut un amphithéâtre de 400 M$

Retour des Nordiques à Québec - Le maire veut un amphithéâtre de 400 M$

Le maire Régis Labeaume. © Photo QMI

Michel Hébert

Le projet du nouveau colisée caressé par le maire Régis Labeaume coûterait au bas mot 400 millions, a appris le Journal de diverses sources.

Ce serait «la première étape» du projet plus ambitieux de ramener la LNH à Québec mais plus question de le construire en PPP, c’est-à-dire en «partenariat public-privé», comme le prévoyait initialement le projet du comptable-promoteur Mario Bédard.

Le maire Labeaume mise sur le «mode traditionnel», avec les contributions de Québec et Ottawa. Il en a parlé au premier ministre Jean Charest, il y a quelques jours. M. Labeaume était accompagné de son fidèle chef de cabinet, Louis Côté. Les échanges ont été «positifs», M. Charest n’ayant pas dit non à une demande de financement, contrairement à ce que colportait la rumeur ces jours-ci.

Au tour de la capitale

M. Labeaume a fait valoir que Montréal avait été privilégiée durant des années, et l’est toujours aujourd’hui avec les subventions au Quartier des spectacles, à la Salle de l’Orchestre symphonique au CHUM ou aux Molson dans l’achat du Canadien.

Il a fait valoir que c’était le tour de Québec de profiter des budgets dédiés aux infrastructures, notamment les fonds prévus à l’entente «historique» de quatre milliards, signée à l’automne 2008 entre Québec et Ottawa. «C’est à notre tour», répète le maire à ses confidents.

La facture pour un nouveau colisée d’au moins 20 000 places oscille donc à 170 millions pour chacun des deux paliers de gouvernement, le reste tombant sous la responsabilité de la ville. C’est 25% de plus que les 300 millions prévus initialement.

Si Mario Bédard avait en tête un projet moins coûteux, c’est qu’il aurait sous-estimé «certains honoraires professionnels» et les coûts reliés au stationnement n’étaient pas précisément évalués. En voyage en Espagne, M. Bédard n’a pu être joint, mardi.

Régis Labeaume a donc refait les additions et, ce qui manquera en infrastructures locales, sera ajouté au Programme triennal d’immobilisations, le reste viendra des deux autres capitales.

À la place de l’hippodrome

Comme l’anneau de glace de Sainte-Foy arrive au bout de «sa vie utile», il sera déménagé au Colisée Pepsi ou greffé au complexe sportif que projette l’administration Labeaume au centre de la ville.

Les courses de chevaux sont à toutes fins utiles disparues de Québec, les nouvelles installations remplaceraient l’hippodrome. Ce serait tout au moins une des «hypothèses regardées» par M. Labeaume, a-t-on appris de bonne source.

Ce secteur central est synonyme de hockey aux yeux du maire. «C’est certain qu’on veut garder ça là où c’était», nous a-t-on confié.

Le maire Labeaume est aussi aux trousses de la ministre fédéral Josée Verner et du puissant ministre fédéral des Travaux publics, Christian Paradis. Dans les corridors de l’hôtel de ville, on espère que le gouvernement fédéral sera plus vite à appuyer le projet du colisée qu’il ne l’a été à faire son lit dans celui du Manège militaire…

Le maire Labeaume a fait savoir aux fédéraux qu’il était temps pour Ottawa de se montrer généraux ailleurs que dans l’Ouest. Un argument qui tombe à pic avec les Jeux de Vancouver où Ottawa fera pleuvoir des millions. «Il est temps d’en donner dans l’est», nous a confié un intervenant proche du dossier.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos