Philippe Boucher songe à la retraite

LNH

Philippe Boucher Photo © AP/Gene J. Puskar

- Simon Cliche

Philippe Boucher vient à peine de boire dans la coupe Stanley qu’il songe déjà à la retraite.

Joueur autonome toujours sans contrat, le défenseur de 36 ans, originaire de Saint-Apollinaire, s’est récemment entretenu avec l’état-major des Penguins de Pittsburgh.

«Je connais bien l’entraîneur (Dan Bylsma) et le directeur général (Ray Shero) et ceux-ci m’ont offert de revenir, mais dans un rôle bien précis. Ça pourrait ressembler à celui rempli par Patrice Brisebois à Montréal, celui de travailler davantage avec les jeunes de l’équipe.

«Si tout le monde reste en santé, mon temps de jeu pourrait être affecté, mais il y a toujours des blessures qui surviennent pendant une saison. Ce sera à moi de voir si ça m’intéresse», a-t-il dit, hier, avant de sauter sur la patinoire de l’aréna de Saint-Étienne.

Boucher est donc en réflexion à savoir s’il accepte de revenir comme septième ou huitième défenseur chez les champions de la coupe Stanley.

«Il est encore tôt et nous ne nous sommes pas fixé de date butoir. J’ai eu des contacts avec d’autres équipes et on verra ce que l’avenir me dictera. Au point de vue hockey, je ne suis pas du tout inquiet quant à mon avenir. De toute façon, nous sommes encore plusieurs sans contrat dans la Ligue nationale.»

La famille

Celui qui a disputé 748 matchs en carrière dans le circuit Bettman a peut-être donné ses derniers coups de patins chez les professionnels.

«La retraite, j’ai commencé à y songer l’hiver dernier. La saison a été longue, mais je m’entraîne comme si je revenais pour une autre année. Personnellement, ça va bien, mais c’est plus difficile pour ma famille. Soit que nous restons à Pittsburgh, que nous revenons à Québec ou que nous déménageons dans une autre ville pour que je puisse continuer de jouer au hockey. Il y a plusieurs scénarios sur la table et ma famille a hâte d’être fixée», a dit le père de deux enfants.


Vidéos

Photos