Stéphane Alarie
Le Journal de Montréal
Journal de Montréal

Vent de jeunesse chez les Islanders

Stéphane Alarie
Le Journal de Montréal

Avec le tout premier choix à la prochaine séance de repêchage de la LNH le mois prochain et l'éclosion des jeunes joueurs, les Islanders de New York sont promis à un bel avenir après des années de vaches maigres, croit le défenseur québécois Bruno Gervais.

«C'est le premier été où on voit qu'on s'en va vers une belle reconstruction. Ces dernières années, il y a eu énormément de mouvement de personnel. Quand il y a beaucoup de nouveaux joueurs chaque année, c'est difficile», a-t-il confié.

«Cette année, on sent un vent de jeunesse, un vent de reconstruction. Et d'avoir le premier choix ne nuira certainement pas. Il y a de très bons joueurs disponibles au repêchage», a poursuivi Gervais.

Défense ou attaque ?

En bon défenseur qu'il est, Bruno Gervais avoue d'ailleurs avoir une certaine préférence pour le Suédois Victor Hedman comme premier choix.

«Un défenseur de six pieds et six pouces qui patine comme le vent, on ne voit ça passer qu'une fois tous les dix ans», dit-il.

Quoique, du même souffle, il ajoute qu'un attaquant de la trempe de John Tavares ne serait certes pas à dédaigner.

«C'est un marqueur naturel et dans la nouvelle Ligue nationale, ça te prend des joueurs comme ça», souffle Gervais, qui sera à la table des Islanders lors du repêchage, fin juin au Centre Bell.

«Je n'aimerais pas être dans les culottes de Garth Snow», conclut-il.

Bref, entre les deux, la décision sera ardue pour le grand patron des Islanders. À moins qu'il ne décide de se servir de son premier choix pour bouger et améliorer sa formation.

Des surprises ?

«Garth Snow a sorti plusieurs surprises depuis qu'il est là. Il est capable de faire un gros coup», signale Bruno Gervais, en rappelant la transaction qui avait amené Ryan Smith chez les Islanders en 2007 et la signature de Mark Streit l'année dernière.

«Qu'est-ce que ce sera ? Un échange ? Un choix ? On ne sait pas ce qui va se passer, mais on sait dans quelle direction on s'en va et le futur est prometteur», insiste-t-il.

«On a eu une bonne fin de saison, on jouait du bon hockey. Nos jeunes joueurs ont pris de la maturité. C'est un processus par lequel sont passées des équipes comme Chicago et Pittsburgh», a souligné le sympathique patineur de Longueuil.

Bruno Gervais a connu sa meilleure saison avec les Islanders en 2008-2009 avec 19 points (3 buts, 16 aides) en 69 rencontres et un temps moyen d'utilisation de 21 m 35 s par match.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos