Marc De Foy
Le Journal de Montréal
Journal de Montréal

La patience est de mise pour lui...

Martin Brodeur - La patience est de mise pour lui...

Martin Brodeur.© Archives LA PRESSE CANADIENNE

Marc De Foy
Le Journal de Montréal

Martin Brodeur se remet plutôt bien de son opération au coude gauche, mais il lui faudra être patient.

Le vétéran gardien a subi une intervention chirurgicale pour réparer un tendon déchiré après s'être blessé dans un match contre les Thrashers d'Atlanta, le 1er novembre.

Aussi sur Canoe.ca

Brodeur a fait savoir aux journalistes new-yorkais, lors d'une visite à une séance d'entraînement des Devils cette semaine, qu'il a commencé un programme de rééducation et qu'il progresse bien.

«Les exercices consistent à redonner à mon bras sa flexibilité», a-t-il indiqué.

«J'y suis presque. Il me reste encore 10 degrés à re gagner pour que mon bras retrouve sa pleine extension.»

Brodeur ressent encore des raideurs dans son tendon quand il fait ses exercices d'étirement.

Il lui faudra composer avec ces effets durant une ou deux semaines encore.

Il ne peut s'entraîner

Le vétéran gardien devra continuer à porter durant deux ou trois semaines une armature orthopédique qu'il enlève dans la douche seulement et au cours de ses exercices de réadaptation.

«Je ne peux pas faire beaucoup de choses pour le moment», a-t-il indiqué.

«Je surveille mon alimentation en attendant de pouvoir reprendre l'entraînement. Tant que la guérison ne sera pas complète, je ne peux faire aucun exercice brusque.

«Je ne peux pas courir. Je peux faire un peu de vélo stationnaire, mais je ne dois pas pédaler trop rapidement.»

Néanmoins, Brodeur prend son mal en patience, lui qui n'avait jamais été à l'écart du jeu aussi longtemps.

«Il n'y pas de quoi en faire un plat», a-t-il affirmé.

«Encore trois ou quatre mois et ce sera terminé.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos