Mario Morissette
Journal de Québec

L'Océanic champion de division

L'Océanic champion de division

L'attaquant des Remparts, Olivier Garneau (14), récupère une rondelle libre dans l'enclave après un arrêt de son gardien, Dereck Baribeau.Photo Olivier Therriault

Mario Morissette

RIMOUSKI - Dans un match disputé avec l'intensité de ceux joués durant les séries éliminatoires, l'Océanic de Rimouski a vaincu les Remparts de Québec par 3-0, vendredi soir, au Colisée Financière Sun Life.

À l'aide de cette 42e victoire et de leurs 91 points de classement, les Rimouskois se sont assurés du premier rang de la division Est et du 3e rang du classement général de la LHJMQ. Pas vilain pour une formation qui avait glissé jusqu'au 16e rang du général la saison dernière!

«C'est un beau bond. On a rentré des jeunes au sein de notre alignemen, ils n'ont pas ciré le banc durant la saison et ils ont été bien entourés par nos vétérans», a imagé l'entraineur de l'Océanic Serge Beausoleil.

L'une de ces recrues, le gardien Colten Ellis a réussi son 6e blanchissage et remporté son 33e match de la saison. «On avait décelé un peu de fatigue de son côté depuis quelque temps. Un petit coup de crank et il est reparti!», a ajouté Beausoleil qui a loué la performance de ses rivaux.

«Les Remparts sont bien structurés et il a fallu jouer un très bon match pour les vaincre. Notre unité en désavantage numérique a également bien fait».

Le revers des Diables rouges jumelé à la victoire des Huskies de Rouyn-Noranda (5-4) face aux Saguenéens à Chicoutimi, a fait glisser les Québécois au 8e rang du classement général, deux points derrière la meute. À noter que les Remparts s'inclinaient pour la première fois sur la route après avoir collé huit victoires.

Mathieu Nadeau a rompu une égalité qui persistait depuis 43 minutes 38 secondes quand il a enfilé son 25e but de la saison. Charles-Édouard D'Astous et Carson MacKinnon ont complété le pointage dans un filet désert.

COUP À LA TÊTE

Au milieu de la troisième période, le défenseur de 20 ans de l'Océanic Chase Stewart a pris son envol pour placarder Philipp Kurashev contre la rampe à l'entrée de son territoire. Pour ce coup à la tête selon le verdict des officiels, Stewart a écopé une majeure et une extrême inconduite de partie. Fort à parier qu'il recevra également un coup de fil du responsable de la sécurité des joueurs Raymond Bolduc aux petites heures ce matin!

«Je n'ai pas eu l'occasion de revoir la séquence», a dit Beausoleil. Boucher a mentionné pour sa part que Kurashev n'a pas été trop sonné et il est d'ailleurs revenu au coeur de la bataille.

Les locaux ont tenu le coup pendant cinq minutes, Ellis multipliant les arrêts inspirés. «Ce fut un match serré et on aurait pu faire la différence durant ces cinq minutes. Leur PK a été très efficace et Ellis très bon tout comme Dereck Baribeau», a mentionné l'entraineur des Remparts Philippe Boucher.

«J'ai observé un peu de frustration sur notre banc. Des coups de bâton sur la bande, des portes qui claquent. Ç'a aurait été préférable de trouver des solutions.»

EN DEUX LIGNES

Dans la pure tradition du hockey junior, la direction de l'Océanic a salué la fin de carrière prochaine de ses 20 ans Chase Stewart, Mathieu Nadeau et Samuel Dove-McFalls. Plusieurs témoignages à l'écran géant ont été effectués par d'anciens Sea Dogs de Saint John où évoluaient jadis Stewart et Dove-McFalls. On a voir Thomas Chabot, Mathieu Joseph, Simon Bourque et Callum Booth...Contraste impressionnant : le meilleur pointeur parmi les recrues des Remparts s'avère le défenseur Tomas Dajcar avec 5 points (2-3). Chez l'Océanic, Alexis Lafrenière, un an plus jeune, en comptait 80 (42-38) avant le match de vendredi!...En matinée, après de longues heures de tergiversation, la LHJMQ a finalement statué que le match Océanic/Armada, d'abord annulé mercredi à moins d'être nécessaire au classement, sera joué dimanche après-midi au Centre d'excellence Sports Rousseau. Rimouski complètera donc sa saison régulière par un trois en trois....Avant le duel de vendredi, les Remparts (332) avaient obtenu 80 avantages numériques de plus que l'Océanic (252) cette saison. Les protégés de Philippe Boucher avaient également fait preuve de plus de discipline que ceux de Serge Beausoleil. Québec avait manoeuvré pendant 256 désavantages numériques, Rimouski 332.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos