François-David Rouleau
Agence QMI

L'Armada aux commandes

François-David Rouleau

BOISBRIAND - David est venu à bout de Goliath. L'Armada de Blainville-Boisbriand a résisté aux assauts répétés des Foreurs de Val-d'Or pour l'emporter 3-1, mardi soir, au Centre d'excellence Sports Rousseau.

Les visiteurs avaient pourtant repris leurs bonnes habitudes qui les avaient bien servis en lever de rideau de la série en frappant sans cesse leurs rivaux. Ils ont distribué 21 mises en échec et poivré Samuel Montembeault de 36 rondelles sans être en mesure d'en ressortir avec la victoire.

Ayant enfilé leurs bottes de travail et fait fi de la robustesse des Foreurs, les favoris de la foule ont donc pris les devants 2-1 dans ce duel au meilleur de sept matchs.

«Le cœur vaut plus que la grosseur des joueurs», a laissé tomber l'un des marqueurs du Noir et Blanc, Yvan Mongo.

Si les hommes de Joël Bouchard ont travaillé d'arrache-pied en zone offensive, ils doivent aussi une fière chandelle à leur gardien.

Espoir prometteur

Celui-ci a démontré pourquoi il est un espoir prometteur des Panthers de la Floride. Encore une fois, il s'est dressé devant les attaques répétées des Foreurs. Il a fermé la porte aux échappées de Nicolas Aubé-Kubel et François Beauchemin au deuxième vingt. Et Montembeault s'est montré intraitable en troisième période en étouffant d'ailleurs une double infériorité numérique. En route vers son premier coup de pinceau en carrière en séries éliminatoires dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il a cédé devant Alexis Pépin en fin de troisième.

«C'est l'une de mes bonnes performances cette année, a analysé la grande étoile de la soirée. Je suis en confiance et calme devant le filet.»

«On l'a dit souvent, le premier but est important, il l'a été ce soir [mardi]. Nous avons eu plusieurs chances de marquer. Montembeault a volé le match», a résumé l'instructeur des Foreurs, Mario Durocher.

Son vis-à-vis Étienne Montpetit n'a pas mal paru non plus. Il a flanché devant Mongo et Miguel Picard avant de terminer sa soirée de travail avec 20 arrêts.

Spectaculaire

Après une première période sans but, mais parsemée de 10 mises en échec des Foreurs, l'Armada a brisé la glace en milieu de deuxième engagement.

Alexander Katerinakis a surpris Montpetit par sa vitesse lors d'une sortie hasardeuse. Il a aussitôt repéré Mongo dans l'enclave et le gardien n'a pu revenir à temps devant son filet. L'attaquant a ainsi enfilé son deuxième but en carrière en séries éliminatoires.

Les deux gardiens se sont ensuite signalés en se relançant avec des arrêts tous aussi spectaculaires qu'importants pour garder leur équipe dans le match. Anthony Beauregard a d'ailleurs volé un but certain à la recrue Joël Teasdale avant que son coéquipier Aubé-Kubel ne décampe à l'autre bout de la patinoire. Le portier de l'Armada a aussitôt atténué la menace.

Picard a doublé l'avance de l'équipe laurentienne à la huitième minute de jeu du dernier tiers. Dans une glissade vers le filet adverse, il a complété la percée offensive de Morgan Adams-Moisan.
Pépin a finalement résolu l'énigme Montembeault avec quatre minutes à écouler. Il a saisi un juteux retour de la rampe pour enfiler l'aiguille.

Philippe Sanche a semé l'hystérie dans son domicile de Boisbriand en complétant la marque dans une cage abandonnée.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos