Agence QMI

L'Armada surprend les Cataractes

BOISBRIAND - Miguel Picard a choisi la bonne soirée pour sortir de sa torpeur. Il a aidé l'Armada de Blainville-Boisbriand à surprendre les puissants Cataractes de Shawinigan par la marque de 4-2, vendredi soir.

L'attaquant de l'équipe laurentienne a réussi son premier doublé dans la LHJMQ pour freiner la séquence de six gains des visiteurs. En ajoutant une mention d'aide, il a également connu son premier match de trois points dans le circuit.

Son ailier Tyler Hylland a aussi amassé trois points dans la victoire en trouvant le fond du filet en fin de rencontre. Et pour compléter le trio, Morgan Adams-Moisan a distribué deux passes payantes.

Si Picard a débloqué en triplant sa production offensive, l'Armada est aussi sortie de sa torpeur en touchant la cible à quatre reprises, une première depuis le 17 décembre.
Avec une performance de 17 arrêts, Samuel Montembeault a eu le dessus sur son vis-à-vis Philippe Cadorette, qui a subi sa première défaite en cinq départs depuis son retour chez les juniors.

Énergie

Même si les visiteurs ont amorcé la soirée avec énergie, multipliant les attaques en zone ennemie, ils ont vu leurs hôtes briser la glace les premiers.

Picard a profité d'un bon échec-avant de ses coéquipiers et d'une rondelle libre pour inscrire un deuxième filet à sa maigre fiche cette saison. Il a pincé Cadorette, pris hors-position en catapultant la rondelle dans une cage ouverte.

Ce n'était qu'une question de temps avant que l'attaque des Cats ne s'inscrive au tableau. Alex Pawelczyk a complété la savante passe transversale à travers l'enclave de son défenseur Samuel Girard. Il a ainsi mis un terme à une disette de cinq parties sans avoir noirci la feuille de pointage.

«Gerry» a quant à lui ajouté une 43e mention d'aide gagnante à sa fiche, dépassant du même coup son nouveau coéquipier, Dmytro Timashov, au troisième rang des meilleurs passeurs de la LHJMQ.

Le «Timashow» s'est arrêté à neuf matchs de suite avec au moins un point. Le Suédois a été ainsi blanchi une première fois dans son nouvel uniforme.
Archambault frappe tôt

L'Armada est revenue à la charge en début de période médiane. Guillaume Archambault a enfilé l'aiguille habilement à la troisième minute de jeu.

Les hommes de Joël Bouchard ont doublé leur avance très tôt au dernier tiers lorsque leurs rivaux ont oublié Picard dans l'enclave.

L'ancienne filiale des Mooseheads de Halifax a frappé en répliquant quelques minutes plus tard. Danny Moynihan a dévié le tir de la ligne bleue de Cavan Fitzgerald, réduisant l'écart à un seul but.

Hylland a permis à ses coéquipiers de souffler en scellant l'issue du match avec quatre minutes à écouler.

Le travail de l'Armada a porté fruit

À force de gagner ses petites batailles, l'Armada de Blainville-Boisbriand a réussi à faire tomber le géant.

La flotte a surpassé les Cataractes à plusieurs chapitres.

«Nous avons été intenses, nous avons coupé leurs lignes de passe et nous avons bataillé pour la rondelle», a expliqué Miguel Picard, qui était en feu vendredi, ayant connu une soirée de trois points.

À première vue, devant un club aspirant aux grands honneurs, les apparences ne favorisaient pas l'Armada.

«Sur papier, Shawinigan est rempli de talent, a poursuivi celui qui a fait scintiller la lumière rouge deux fois. Ça prouve qu'en appliquant le plan de match, nous sommes capables de nous mesurer à n'importe quelle équipe.»

L'entraîneur-chef des Cataractes, Martin Bernard, a aussi signalé le manque de combativité de ses hommes, limité à 19 lancers devant une équipe figurant au 15e échelon du classement général. Ceux-ci ont appris à la dure une leçon d'éthique de travail.

«C'en est une mauvaise, une très mauvaise dans le système, a pesté Bernard, insatisfait de l'effort des siens qui étaient privés d'Anthony Beauvillier et de Mathieu Olivier. Nous avons travaillé seuls et nous avons été tenus à l'extérieur du jeu. Nous n'avons pas récupéré les rondelles libres et nous avons manqué d'ardeur.

«Nous avons voulu être trop "cutes" au lieu d'être efficaces.»
Pas de parade

Fier de la sortie de ses hommes, le pilote de l'Armada, Joël Bouchard, a souligné l'adversité et
le travail de chacun d'eux.

«J'a i vu que notre concentration et notre attention aux petits détails ont peut-être frustré les Cataractes.»

Même si l'attaque s'est farci une force offensive, il ne s'emballe pas pour autant.
«Ils ont tout donné et bien fait ça. Mais on ne fera pas une parade.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos