Charles Hudon invité au camp


Roby St-Gelais et Alexandre d'Astous

Dernière mise à jour: 03-12-2012 | 21h06

C'était un secret de Polichinelle depuis quelque temps déjà, mais Charles Hudon participera bel et bien au camp final d'évaluation d'Équipe Canada junior en prévision du Championnat mondial qui s'amorcera le 26 décembre prochain à Oufa, en Russie.

L'attaquant des Saguenéens de Chicoutimi fait partie d'une liste de 37 joueurs éparpillés un peu partout dans la Ligue canadienne de hockey qui ont reçu leur invitation, lundi, pour le camp qui se déroulera du 11 au 13 décembre, à Calgary. Sept joueurs de la LHJMQ, y compris Hudon, tenteront de se tailler une place parmi les 23 disponibles.

Les autres représentants du circuit Courteau sont Nathan MacKinnon (Mooseheads de Halifax), Xavier Ouellet (Armada de Blainville-Boisbriand), Francis Beauvillier (Océanic de Rimouski), Phillip Danault (Tigres de Victoriaville), Jonathan Drouin (Mooseheads de Halifax), et Jonathan Huberdeau (Sea Dogs de Saint John).

Aussi sur Canoe.ca

«Je suis très heureux. Je m'en attendais un peu et j'avais hâte que ça sorte. J'ai eu un appel dimanche soir de Mario Duhamel [entraîneur adjoint de l'équipe nationale] pour me confirmer la nouvelle. J'ai sur le cœur Équipe Canada et j'aime vraiment jouer avec cette équipe», a lancé Hudon.

«Je regarde ce tournoi depuis que je suis jeune. Je vais montrer de quoi je suis capable et avoir une bonne attitude, sur et hors la glace. C'est l'un des plus gros défis de ma carrière», a avoué l'athlète de 18 ans.

«Je suis très content pour lui, a pour sa part dit son entraîneur chez les Sags, Marc-Étienne Hubert. Il le mérite pleinement. Il a montré qu'il était capable de jouer dans ce calibre et tout le monde est convaincu qu'il a sa place. Il devra assurer son poste et donner son maximum, car on ne sait jamais ce qu'il peut arriver.»

Dans les derniers mois, l'espoir du Canadien a défendu les couleurs de l'unifolié à deux occasions, soit au Défi Canada-Russie visant à commémorer le 40e anniversaire de la Série du siècle, en août, et à la Super Série, le mois passé. Confiné à un rôle plus défensif, Hudon a rempli ses tâches à merveille.

«La série contre les Russes en août, avec le temps de glace et le rôle qu'il avait, lui a donné une grosse dose de confiance. De plus, il était prêt dès le premier jour du camp. Il a prouvé qu'il était capable de jouer avec les meilleurs», a souligné Hubert.

Surprise et fébrilité chez Beauvillier

Fébrile à l'idée de participer au camp d'entraînement d'ÉCJ, l'attaquant de l'Océanic de Rimouski Francis Beauvillier se dit tout de même surpris par cette invitation.

Humble malgré ses récents succès, Beauvillier estime que sa belle performance à la Super Série contre les Russes a sûrement eu une influence sur sa sélection.

«C'est sûr que j'y pensais un peu, mais je ne me faisais pas trop d'illusions parce que je n'avais pas été considéré chez les moins de 18 ans, a-t-il indiqué. J'y vais avec l'intention de mettre mes forces en valeur, soit mon coup de patin et mon jeu intense dans les deux sens de la patinoire. Étant considéré comme un attaquant de puissance, je peux remplir un rôle sur un troisième ou un quatrième trio.»

«C'est le rêve de tous les joueurs de hockey junior de représenter son pays. Je vais en profiter le plus possible. J'ai vraiment hâte. Je dois m'impliquer physiquement tout en restant discipliné. C'est mon éthique de travail qui m'a permis d'être invité.»

Une présence à la fois

«Ça va très bien présentement. Je prends ça une présence à la fois. Ça m'aide de jouer avec Jess Tanguy et Peter Trainor, deux gars qui ont beaucoup de talent offensif. Plus ça avance, plus on me parle de cette séquence; moi, j'essaie d'y penser le moins possible et tant mieux si elle se poursuit.»

L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, se réjouit pour son joueur de 19 ans. «Je suis extrêmement fier pour lui parce qu'il a travaillé fort. Il joue présentement le meilleur hockey de sa carrière. C'est un gars qui s'implique dans les deux sens de la patinoire et qui distribue de solides mises en échec. C'est un excellent vétéran qui aide beaucoup les jeunes. Un Océanic comme on les aime.»

Avec Nugent-Hopkins

Le présent lock-out dans la LNH permet par ailleurs à la formation canadienne de compter sur Ryan Nugent-Hopkins, des Oilers d'Edmonton.

ÉCJ a aussi invité six vétérans de l'équipe de l'an dernier, soit Huberdeau, Dougie Hamilton (IceDogs de Niagara, OHL), Scott Harrington (Knights de London, OHL), Boone Jenner (Generals d'Oshawa, OHL), Mark Scheifele (Colts de Barrie, OHL) et Ryan Strome (IceDogs de Niagara, OHL).

Ces joueurs avaient aidé le Canada à remporter une médaille de bronze en 2012, lorsque le tournoi avait lieu en Alberta. Blessé, le deuxième choix du dernier repêchage de la LNH, Ryan Murray (Silvertips d'Everett, WHL), ne pourra pas représenter le pays.



Vidéos

Photos