Gallant ne panique pas

Coupe

Gerard Gallant © Didier Debusschère / Agence QMI


Mario Morissette

SHAWINIGAN - Une défaite en ouverture du tournoi à la ronde n'incitera pas l'entraîneur-chef des Sea Dogs de Saint John, Gerard Gallant, à jeter son bébé avec l'eau du bain.

À la veille d'un affrontement avec les Oil Kings d'Edmonton, il a rappelé que sa troupe, depuis trois ans, misait principalement sur une offensive explosive pour dominer ses rivaux.

«On ne changera pas notre plan de match parce que nous avons perdu samedi soir [3-5].»

«Face aux Knights de London, nous n'avons joué comme les Sea Dogs en sont capables. Nous n'avions pas chaussé nos bottes de travail. » Gallant a souri quand un confrère lui a demandé si son équipe jouera avec l'énergie du désespoir face aux bœufs de l'Ouest, mardi soir.

«Nous ne sommes pas désespérés! Si nous perdons nos deux prochains matchs, nous retournerons à la maison en nous disant qu'on vient de compléter trois excellentes saisons de hockey. Toutefois, à ce que je sache, ce n'est pas impossible de coller quatre victoires.»

Fermer l'enclave

Les «Chiens de mer» devront toutefois faire preuve d'un marquage plus serré autour de leur gardien de but.

«London a trouvé les trous dans notre territoire obtenu beaucoup de chances de compter de l'enclave. Puis, ils postaient toujours un joueur devant mon filet. Nous devrons adapter la même stratégie contre Edmonton», a observé l'homme masqué Mathieu Corbeil.

«Tournons la page, mais apprenons de nos erreurs, a enchaîné le défenseur Charles-Olivier Roussel. Certes, nous possédons une excellente offensive, mais une bonne attaque, ça démarre en zone défensive.»

Une amende de 500$

Durant son pointe de presse, samedi soir, Gallant s'était plaint du travail des officiels qui seraient sur le dos des Sea Dogs «depuis trois ans».

Pour cette montée de lait, le comité de discipline du tournoi de la Coupe Memorial l'a sanctionné d'une amende de 500 $.

«Je ne crois pas avoir dit autre chose que la vérité. Je ne me souviens pas exactement de mes propos. Faudrait que je réécoute le ruban», a badiné Gallant.

Pour des propos moins virulents, des entraîneurs et DG de la LHJMQ ont sorti plus de billets verts de leur porte-monnaie, cette saison. Par exemple, Patrick Roy, des Remparts de Québec, a contribué à coup de 2000 $ au fonds d'études de la LHJMQ.

«J'en suis à ma première sortie, cette saison», a ajouté Gallant.

Pas de suspension

Pour leurs mises en échec percutantes contre Ryan Ruppert et Jarred Tinordi, Jonathan Huberdeau et Danick Gauthier, des Sea Dogs, auraient pu être suspendu pour un match. «Les arbitres ont décerné une mineure pour coup de coude à Huberdeau», a rappelé Gallant. Et Gauthier n'a pas été puni.


Vidéos

Photos