Vincent Duquette
Agence QMI

Sept espoirs du Canadien à surveiller au Mondial junior

Sept espoirs du Canadien à surveiller au Mondial junior

Jacob OlofssonPHOTO AGENCE QMI, JOEL LEMAY

Vincent Duquette

Les deux derniers repêchages de la Ligue nationale de hockey (LNH) pourraient s'avérer très payants pour le Canadien de Montréal.

La preuve, une demi-douzaine d'espoirs sélectionnés aux encans 2017 et 2018 sont dans le viseur afin de représenter leur pays lors du prochain Championnat mondial de hockey junior qui aura lieu à Vancouver et Victoria.

Les amateurs auront d'ailleurs un avant-goût de cette classique qui se déroule pendant la période des Fêtes au cours des prochaines semaines quand le Canada, les États-Unis, la Suède et la Finlande s'affronteront dans un tournoi à la ronde.

Au total, ce sont six espoirs qui représenteront leur pays au cours de cette «Vitrine du Mondial junior». Un autre espoir de l'équipe tentera quant à lui d'impressionner les dirigeants de la Russie avec un bon début de saison.

Voici six joueurs et un gardien appartenant au CH à garder à l'oeil en prévision du prochain Championnat mondial junior.

1. Ryan Poehling | C | États-Unis | 1er tour 2017

Ayant percé la formation américaine à l'âge de 18 ans, Poehling sera assurément de retour en tant que vétéran de 19 ans cette année. Il devrait logiquement obtenir un rôle important au sein du groupe de leaders de l'équipe, en plus d'être appelé à remplir des missions offensives au sein d'une attaque dynamique, mais inexpérimentée.

2. Jesperi Kotkaniemi | C | Finlande | 1er tour 2018

Le plus récent choix de premier tour de l'équipe a déjà reçu l'appel de la Finlande pour le tournoi estival et devrait être l'une des têtes d'affiche de son pays à l'hiver après avoir connu énormément de succès chez les moins de 18 ans. Il devrait obtenir sa place comme joueur de centre au sein de l'un des deux premiers trios de son équipe.

3. Josh Brook | D | Canada | 2e tour 2017

Brook détient une chance en or d'obtenir une place parmi les six meilleurs défenseurs de l'unifolié, puisqu'un seul arrière choisi avant lui lors du repêchage de 2017 est toujours admissible pour le tournoi (Pierre-Olivier Joseph). Il y a toutefois l'excellente cuvée de 2018 qui devrait avoir son mot à dire, car Evan Bouchard, Noah Dobson, Ty Smith et Nicolas Beaudin - quatre choix de premier tour - ont tous été invités au camp estival.

4. Jacob Olofsson | C | Suède | 2e tour 2018

Un joueur qui a grandement impressionné lors du plus récent camp de perfectionnement de l'équipe a de très bonnes chances de représenter son pays durant le temps des Fêtes. Il a non seulement reçu son invitation pour le camp estival de la Suède, mais il a également acquis une bonne expérience chez les professionnels en évoluant dans la deuxième meilleure ligue de son pays la saison dernière.

5. Cayden Primeau | G | États-Unis | 7e tour 2017

Quelle histoire que celle de Cayden Primeau. Choisi au septième tour du repêchage de 2017 après qu'un entraîneur eut terni sa réputation auprès des équipes de la LNH, le fils de l'ancien joueur de la LNH Keith Primeau a répondu avec une première saison remarquable à l'Université Northeastern. S'il poursuit dans la même veine, il devrait être le gardien numéro 1 des États-Unis.

6. Jesse Ylonen | AD | Finlande | 2e tour 2018

Tout comme son compatriote Jesperi Kotkaniemi, Jesse Ylonen a obtenu son billet pour le camp estival de la Finlande et devrait logiquement défendre les couleurs de son pays à Noël. Né en 1999, il s'agira de sa dernière chance de représenter son pays chez les moins de 20 ans, mais il serait surprenant qu'il soit écarté en raison de ses habiletés offensives et de son excellent coup de patin.

7. Alexander S. Romanov | Russie | 2e tour 2018

Il n'est pas dans les habitudes de la Russie de faire confiance à des joueurs de 17 ou 18 ans lors de ce tournoi, à moins que ceux-ci ne soient des espoirs de premier plan. Elle préfère miser sur un maximum de joueurs de 19 ans. Même s'il pourrait causer une surprise avec un excellent début de saison, il ne faut pas être déçu si Alexander Romanov ne figure pas au sein de la formation russe pour le tournoi.

Boni

Joni Ikonen | C | Finlande | 2e tour 2017

Sera-t-il prêt à temps? Ayant subi une intervention chirurgicale au genou après avoir été blessé à l'entraînement, Ikonen doit mettre sa saison sur la glace jusqu'à la mi-décembre, au minimum. Il serait donc très surprenant qu'il soit prêt à revêtir le chandail de la Finlande durant la période des Fêtes, comme il l'avait fait l'an dernier.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos