Agence QMI
Agence QMI

Le Canadien n'échangera vraisemblablement pas son choix de premier tour

Le Canadien n'échangera vraisemblablement pas son choix de premier tour

Marc BergevinPhoto Agence QMI, Sébastien St-Jean

Agence QMI

Une éventuelle offre de transaction devra jeter le directeur général Marc Bergevin en bas de sa chaise pour l'inciter à échanger son choix de premier tour au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), le 22 juin à Dallas.

Autrement, Bergevin et le Canadien de Montréal se prévaudront comme prévu de leur première sélection, la troisième au total de l'encan amateur 2018, selon ce qu'a révélé l'homme de hockey québécois au site officiel de la Ligue nationale (LNH), mardi, en marge du camp d'évaluation des recrues à Buffalo.

«Tu paies un lourd prix pour avoir un tel choix, a déclaré Bergevin. La saison difficile que nous avons connue nous a donné le droit de choisir aussi tôt. Ce n'est certainement pas l'objectif quand ta saison commence, mais après toute la douleur et la souffrance qu'on a eues...»

«Les gens demandent : "Échangerez-vous ce choix?" Quand j'étais [directeur général adjoint chez les Blackhawks] à Chicago, (le DG) Dale Tallon m'avait dit : "Sais-tu à quel point nous avons souffert pour avoir ce choix?" Si je me souviens bien, nous avions le troisième choix à l'époque et c'était Jonathan Toews. L'année suivante, c'était Patrick Kane au premier rang. [...] Ce n'était pas plaisant d'être un partisan cette année, mais nous serons récompensés à Dallas avec un choix qui améliorera notre équipe à long terme. C'est le prix à payer.»

La beauté du marché montréalais

Bergevin évoque la souffrance des partisans, mais l'image de la direction du club a sans doute aussi elle-même souffert de la critique dans la métropole québécoise. Tandis qu'une équipe d'expansion composée de joueurs dont les autres équipes du circuit ne voulaient plus dispute actuellement la finale de la coupe Stanley, les joueurs du CH - l'équipe la plus titrée de l'histoire de la LNH - regardent les séries de leur salon pour la deuxième fois en trois ans.

«Certains disent que Montréal est la pire ville quand tu perds, mais voici un fait : c'est une des meilleures, voire la meilleure, quand tu gagnes», a commenté Bergevin.

«Il n'y a pas de meilleur endroit pour gagner que dans un marché canadien. Je parle pour celui dans lequel je suis.»

Pour retrouver la gloire, Bergevin et son personnel conviennent donc que du sang jeune, neuf et talentueux aidera grandement leur cause.

«Notre sport est aujourd'hui basé sur la vitesse, la vitesse et encore la vitesse. Regardez les équipes qui connaissent du succès : la vitesse constitue la fondation de leur jeu.»

«En ce sens, je ne crois pas que nous soyons si loin du compte, mais nous devons faire quelques ajustements.»

Il est convenu que Rasmus Dahlin, un défenseur suédois, fera l'objet de la première sélection du prochain repêchage en provenance des Sabres de Buffalo. Dépendamment du choix que feront les Hurricanes de la Caroline au deuxième rang, les attaquants Filip Zadina, Andrei Svechnikov et Brady Tkachuk sont pressentis pour intégrer l'organisation tricolore.




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos