Jean-François Chaumont
Journal de Montréal

Une semaine payante pour le Canadien Deslauriers reconnaissant Daniel Carr cédé au Rocket Brandon Davidson de retour avec les Oilers Trois rondelles en cadeau

Une semaine payante pour le Canadien Deslauriers reconnaissant Daniel Carr cédé au Rocket Brandon Davidson de retour avec les Oilers Trois rondelles en cadeau

Photo AFP

Jean-François Chaumont

Le Canadien a redoré son blason avec cinq victoires d'affilée, dont quatre au cours de la dernière semaine. Il y a aussi eu des gains cruciaux contre des rivaux de la faible division Atlantique, les Sénateurs d'Ottawa et deux fois face aux Red Wings de Detroit.

« Cette semaine était cruciale pour notre saison, a noté Paul Byron quelques minutes après son premier tour du chapeau dans la LNH dans un triomphe éclatant de 10 à 1 contre les Wings, samedi. Nous avions deux choix. Nous pouvions nous apitoyer sur notre sort et arrêter de nous battre. L'autre option était de nous relever. Nous pensons un match à la fois. Oui, c'est un cliché. Mais nous voulons gagner un match à la fois. Il y a toujours des hauts et des bas dans une saison de 82 matchs. »

« À mon arrivée avec le Canadien, nous vivions des moments difficiles, a renchéri Nicolas Deslauriers. Maintenant, la bonne humeur est de retour. Depuis cinq matchs, nous jouons du gros hockey. C'était une semaine déterminante et nous avons gagné chacune de nos rencontres. C'était une semaine parfaite. Mais il faut décrocher rapidement et recommencer. »

Que le début

Byron croit réellement que ce bon passage n'est qu'un début.

« Ce groupe travaille trop fort pour ne pas obtenir de récompense, a mentionné le rapide ailier. Nous avons débloqué contre les Wings avec plusieurs buts. Ça fait du bien. Nous sommes une équipe forte mentalement. C'était une question de temps avant de voir l'attaque prendre son envol. Et nous jouons bien mieux défensivement. Ça part de là.

« Je sais qu'un peu tout le monde aimait croire que nous étions déjà éliminés, a-t-il poursuivi. Nous parlions constamment de nos faibles chances de participer aux séries. Il y a plusieurs bonnes équipes dans la LNH, il y a toujours une parité. Nous resterons dans la course jusqu'à la fin. »

Changement de cap

Au retour du voyage en Californie le 21 octobre, le Tricolore se retrouvait au dernier rang de l'Association de l'Est et au 30e rang de la LNH avec seulement trois points. Seuls les misérables Coyotes de l'Arizona avaient un pire dossier.

« Nous savions à l'intérieur de ce vestiaire que nous formions une bonne équipe, a expliqué l'ailier Alex Galchenyuk. Mais il y avait de la frustration en début de saison puisque nous n'avions pas de résultats. Maintenant, nous recommençons à gagner. Nous sommes plus confiants. Les choses peuvent changer rapidement dans la LNH. Nous avons perdu sept matchs d'affilée en début de saison, maintenant nous venons d'en remporter cinq.

« Quand je regarde le classement, c'est très corsé, a-t-il continué. Nous pouvons viser le troisième rang dans notre division. Nous voulons rentrer en séries. Nous avons gagné de gros matchs contre Ottawa et Detroit. »


- Le CH jouera son prochain match contre les Blues de St. Louis, mardi à Montréal.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos