Agence QMI
Agence QMI

Nathan Beaulieu savait que ses jours à Montréal étaient comptés Beaulieu à Buffalo [HUMOUR] Guide de survie à Buffalo pour Nathan Beaulieu

Nathan Beaulieu savait que ses jours à Montréal étaient comptés Beaulieu à Buffalo [HUMOUR] Guide de survie à Buffalo pour Nathan Beaulieu

Photo Martin Chevalier

Agence QMI

Le défenseur Nathan Beaulieu n'a pas été étonné lorsqu'il a appris qu'il passait du Canadien de Montréal aux Sabres de Buffalo, samedi.

Avec moins d'une heure à faire avant le gel des transactions dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le directeur général Marc Bergevin a envoyé le jeune arrière de 24 ans à Buffalo en retour d'un choix de troisième tour au prochain repêchage.

Aussi, Beaulieu attendait impatiemment ce changement de décor.

«J'arrive à Buffalo, une équipe jeune qui a un bel avenir, a-t-il indiqué dimanche lors d'une conférence téléphonique. En parlant avec l'état-major [des Sabres] samedi, j'ai senti que j'allais intégrer le processus rapidement. C'est rafraîchissant, je ne pourrais pas être plus heureux.»

Après cinq saisons avec le Tricolore, Beaulieu admet que le temps était venu pour les deux camps de passer à autre chose. La décision de son entraîneur Claude Julien de le laisser de côté lors du sixième match de la série de premier tour contre les Rangers de New York a été la goutte qui a fait déborder le vase.

«Ce fut la cerise sur le sundae. Je ne m'attendais pas à être mis dans une pareille situation et j'ai alors compris que c'était pas mal terminé pour moi à Montréal», a expliqué le nouveau porte-couleurs des Sabres.

Le nom de Beaulieu figure sur la liste de protection du nouveau directeur général des Sabres, Jason Botterill, qui a fait de l'amélioration de sa défensive sa priorité depuis son arrivée en poste. Beaulieu est d'ailleurs sa deuxième acquisition dans ce département après celle de Victor Antipin en provenance de la Ligue continentale.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos