Jean-François Chaumont
Agence QMI

Le Canadien humilié par le Wild

Canadien c. Wild - 12 janvier 2017

Voir en plein écran

Jean-François Chaumont

Dernière mise à jour: 13-01-2017 | 01h21

Le Wild constituait un défi bien plus imposant que les pauvres Jets de Winnipeg. Sans Carey Price au sommet de son art, ça devenait pratiquement une mission impossible.

Auteur de sept buts la veille, le Canadien ressemblait à une équipe qui n'avait plus d'essence dans son réservoir. Le Wild en a profité pour l'emporter facilement 7 à 1. Jamais le CH n'a été dans le coup.

«On a été tout simplement affreux», a commenté le capitaine Max Pacioretty après le match.
Pour une deuxième fois cette saison, nous croyions voir un duel entre deux prétendants pour le trophée Vézina en Devan Dubnyk et Price. Pour une deuxième fois, le géant gardien du Wild a eu le meilleur sur Price.

Dubnyk n'a toutefois pas eu à être spectaculaire pour remporter sa 22e victoire de la saison. Il a perdu son jeu blanc avec huit secondes à jouer dans le match sur un but de Tomas Plekanec.

À sa première saison derrière le banc du Wild, Bruce Boudreau a complètement transformé l'image de cette équipe en préconisant un jeu très hermétique en plus de miser sur une relance rapide.

Price frappe un mur

Si Dubnyk collectionne les blanchissages cette saison, Price traverse une période creuse. Il n'est pas l'ombre de lui-même depuis près d'un mois. À ses sept derniers départs, il a accordé six fois trois buts ou plus. Pour replacer cette statistique en contexte, il faut rappeler que l'homme masqué d'Anahim Lake avait accordé seulement cinq fois trois buts ou plus à ses 24 premières sorties cette année.

D'ici les prochaines heures, les lignes ouvertes s'enflammeront pour comprendre ce qui se passe avec le numéro 31. À la défense de Price, le Tricolore n'a rien fait pour l'aider contre le Wild. Nathan Beaulieu a pris des photos sur le quatrième but des locaux, celui de Nino Niederreiter.

Le Wild a marqué trois fois à ses neuf premiers tirs contre le numéro 31. Avant Niederreiter, Christian Folin, Eric Staal et Jordan Schroeder avaient touché la cible. En troisième période, Jason Zucker, Ryan Suter et Niederreiter, une deuxième fois, ont aussi déjoué Price.

Price, qui n'avait rien d'un homme heureux devant son filet, a été battu sept fois sur 24 tirs. Avant ce douloureux passage au Minnesota, le gardien numéro un du CH n'avait pas encore donné cinq buts ou plus dans un match.

Plus que jamais, l'absence d'Andreï Markov se fait ressentir à la ligne bleue. Michel Therrien n'a pas une grande confiance envers son troisième duo qui était composé de Mark Barberio et de Zach Redmond face au Wild. Redmond a remplacé Ryan Johnston.

À l'attaque, le quatrième trio du Canadien a connu une soirée à oublier. De retour au sein de la formation à la place de Nikita Scherbak, Chris Terry a terminé avec une fiche de -3. Michael McCarron et Daniel Carr ont fini à -2.

Staal revit

Il y a quelques mois, Eric Staal passait pour un attaquant sur le déclin. Échangé des Hurricanes aux Rangers en fin de saison l'an dernier, il n'avait pas trouvé sa place au sein de l'équipe d'Alain Vigneault. Chuck Fletcher, le directeur général du Wild, lui a offert de relancer sa carrière au Minnesota en lui accordant un pacte de trois ans et 10,5 millions $. Fletcher a fait le bon choix puisque Staal a retrouvé toute son énergie.

L'ancien capitaine des Canes a mené l'attaque des siens face au CH avec un but et deux passes. Il a 38 points (14 buts, 24 passes) en 40 rencontres.

Le Canadien (26-11-6) jouera son prochain match, samedi, face aux Rangers de New York.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos