Jean-François Chaumont
Agence QMI

À la patinoire du coin

Canadien c. Jets - 11 janvier 2017

Voir en plein écran

Jean-François Chaumont

WINNIPEG - Il faisait un froid sibérien dans la capitale du Manitoba. C'était trop glacial pour jouer sur une patinoire extérieure. Mais les Jets et le Canadien avaient loué le MTS Centre pour en reproduire l'effet.

Le temps d'un soir, Michel Therrien et Paul Maurice avaient oublié leur livre sur le jeu défensif. Plus petit, mais plus rapide, le CH a triomphé des Jets 7-4.

«Ce n'était pas un match parfait, nous avons parfois trop ouvert le jeu, a raconté Max Pacioretty. Mais nous sortons d'ici avec une autre victoire sur la route. C'est un bon sentiment.»

Phillip Danault a été l'un des grands artisans de cette victoire avec deux buts. En deuxième période, il a rappelé l'époque de Pavel Bure, avec les Canucks de Vancouver, en traversant la glace d'un bout à l'autre pour déjouer Michael Hutchinson.

Il a laissé dans la brume Drew Stafford et Dustin Byfuglien. Ce bijou figurera à la fin de l'année parmi les candidats pour le plus beau but dans la LNH.

Il y a une statistique qui décrit parfaitement cette rencontre. Les Jets ont dominé leurs rivaux 25 à 6 au chapitre des mises en échec. L'écart est important, mais c'est aussi le signe qu'ils ont couru après la rondelle toute la soirée.

Pas un duel de gardiens

En matinée, Mathieu Perreault avait parlé avec sa franchise habituelle en décrivant les Jets comme une équipe talentueuse, mais à la recherche de gros arrêts de la part de Connor Hellebuyck ou Michael Hutchinson.

C'était la cruelle vérité. Les Jets n'ont pas une forteresse devant les buts.

Hellebuyck a pris le chemin des douches après seulement 14 min 01 s en première période. Déjoué à trois reprises sur seulement sept tirs, l'Américain de 23 ans a donné le flambeau à Hutchinson qui n'a pas été plus grandiose en donnant quatre buts.

À l'autre bout de la patinoire, Al Montoya a accordé quatre buts. Mark Scheifele, deux fois, Perreault et Bryan Little l'ont déjoué. Chancelant à maintes reprises, Montoya a tout de même signé un troisième gain d'affilée et il a battu une autre de ses anciennes équipes.

Sans Laine

Les Jets jouaient sans leur jeune phénomène de 18 ans, Patrik Laine, encore incommodé par les symptômes d'une commotion cérébrale. Et Tyler Myers se retrouvait encore à l'infirmerie.

Mais l'équipe de Paul Maurice n'utilisera pas l'excuse des blessés puisque les visiteurs se débrouillaient sans les Alex Galchenyuk, Brendan Gallagher, Andrew Shaw, Andreï Markov, David Desharnais et Greg Pateryn.

Pour survivre à autant de blessés, le CH a besoin de la contribution de ses acteurs secondaires. Les Brian Flynn et Sven Andrighetto l'ont compris face aux Jets en récoltant chacun un but et une passe. Andrighetto aura patienté jusqu'à son 11e match avant d'obtenir son premier but de la saison.

Utilisé à l'aile avec Torrey Mitchell et Flynn, le Suisse a été l'un des attaquants les plus menaçants.

Un doublé pour Lehkonen

À l'image de Danault, Artturi Lehkonen a réussi son premier doublé dans la LNH. Le Finlandais a marqué ses deux buts en troisième période.

Tomas Plekanec a aussi touché la cible dans ce festival offensif. Trois des quatre trios de l'équipe auront contribué à l'attaque. Seule l'unité de Michael McCarron, Nikita Scherbak et Daniel Carr n'a pu s'inscrire à la feuille de pointage.

Le Canadien (26-10-6) poursuivra son voyage avec un arrêt à St. Paul au Minnesota pour y affronter le Wild, jeudi soir. Carey Price obtiendra le départ.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos