Jonathan Bernier
Agence QMI

Le Canadien surprend les Red Wings

Match Red Wings c. Canadien - mardi 29 mars 2016

Voir en plein écran

Jonathan Bernier

Dernière mise à jour: 29-03-2016 | 23h47

MONTRÉAL - Bien qu'ils avaient été mis au fait de leur exclusion officielle des séries éliminatoires depuis seulement quelques heures, les joueurs du Canadien de Montréal ont démontré qu'ils sont encore habités par une certaine fierté.

Malgré une autre deuxième période atroce, la troupe de Michel Therrien s'est retroussé les manches et a transformé, au cours des 20 dernières minutes de jeu, un déficit de 3-2 en une victoire de 4-3 aux dépens des Red Wings de Detroit, mardi au Centre Bell.

En bon capitaine, Max Pacioretty, dont plusieurs reprochent l'effort inconstant et remettent en doute le leadership, a pris les choses en main en marquant deux buts, dont le filet gagnant.

«À forces égales, nous les avons dominés. En amorçant la troisième période, nous avions confiance de revenir de l'arrière en demeurant loin du banc des punitions», a déclaré Pacioretty, élu première étoile de la rencontre.

D'ailleurs, le premier trio a joué à la hauteur des attentes en faisant scintiller la lumière rouge à trois reprises. Paul Byron a été l'autre marqueur de cette unité. Alex Galchenyuk n'est pas demeuré en reste en récoltant deux aides.

Encore la deuxième période

Cela dit, la soirée a failli mal tourner lors du deuxième engagement.

Indiscipliné contre une équipe qui lutte toujours pour une place en séries, le Canadien a vu les Red Wings profiter d'une punition majeure à Alexeï Emelin et d'une double mineure à Mike Brown pour inscrire trois buts.

Lors de cet engagement, Gustav Nyquist, Anthony Mantha - son deuxième en deux matchs contre le Canadien - et Mike Green ont déjoué Mike Condon.

«Ça devient difficile lorsque tu donnes plusieurs avantages numériques à l'adversaire pendant une même période. Ceux qui ne jouent qu'à forces égales demeurent cloués au banc. Il faut faire plus attention», a indiqué Byron.

Au cours des cinq derniers duels, 14 des 19 buts que le Tricolore a accordés sont survenus en deuxième période.

En raison de ce revers, les Red Wings ont raté une belle occasion de devancer les Bruins de Boston au troisième rang de la section Atlantique.

«Les dernières minutes ont été très intenses, a lancé Condon, auteur de 39 arrêts. Il fallait s'y attendre, cette équipe se bat pour une place en séries éliminatoires. C'est amusant de jouer les trouble-fête.»

Mrazek aux douches

Devant des gradins de plus en plus clairsemés au Centre Bell, les hommes de Therrien ont connu un bon début de match avec deux buts dans les 12 premières minutes de jeu.

Le premier filet de Pacioretty et celui de Byron, inscrits sur sept lancers, ont envoyé Petr Mrazek aux douches de bonne heure.

Mrazek avait également été généreux avec le Tricolore lors de la visite de celui-ci au Joe Louis Arena en lui permettant presque de combler un retard de quatre buts en troisième période.

Joel Hanley a obtenu un cinquième point en cinq parties en se faisant complice du premier but du capitaine. C'est ce qu'on appelle de la régularité.

Sven Andrighetto a également contribué en attaque avec une récolte d'un but et d'une mention d'assistance.

À son 51e match devant le filet montréalais, Condon a savouré son 19e gain de la saison.

Le Canadien part mercredi pour la Floride où il affrontera le Lightning de Tampa Bay jeudi et les Panthers samedi.

Aussi sur Canoe.ca




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos