Jean-François Chaumont
Agence QMI

Le Canadien humilié et éliminé

Jean-François Chaumont

Il y avait deux équipes avec des gilets bleu-blanc-rouge, mais il n'y avait pas d'autres ressemblances. Bien supérieurs, les Rangers ont malmené le Canadien par la marque de 5-2, hier, au Centre Bell.

Le CH n'a jamais fait le poids contre la bande à Alain Vigneault. C'était même un combat inégal entre une équipe constituée de plusieurs joueurs des IceCaps de St. John's et une formation qui participera assurément aux séries.

«C'est une meilleure équipe que la nôtre, a résumé Michel Therrien. Les Rangers ont plus de maturité et de profondeur. C'est aussi simple que ça.»

On le savait depuis longtemps, mais le CH n'a maintenant plus aucune chance mathématique de participer aux séries.

Derick Brassard (1 but, 2 passes) et Chris Kreider (2 buts, 1 passe) ont engraissé leur fiche personnelle en ressortant de Montréal avec chacun trois points. Derek Stepan a lui aussi eu son mot à dire avec deux buts contre le pauvre Mike Condon qui jouait devant une défense des plus poreuses.

Doté d'une magnifique vision du jeu, Brassard a montré tout son talent en multipliant les belles passes pour ses ailiers. À moins d'une surprise, l'ancien des Blue Jackets de Columbus terminera l'année avec 60 points ou plus pour une deuxième année d'affilée. Il en a déjà 57 en banque et il reste 6 matchs au calendrier des Rangers.

Plus que l'ennemi de Carey

Mieux connu à Montréal pour sa charge sur Carey Price au printemps 2014, Kreider a marqué ses deux premiers buts en carrière au Centre Bell. L'Américain n'a pas seulement un physique imposant à 6 pi 3 po et 226 lb, il est également une bombe sur patins. Alexeï Emelin en gardera d'ailleurs un mauvais souvenir, lui qui s'est fait contourner à la vitesse de la lumière en deuxième période.

Pour ceux qui ont des problèmes de mémoire, il est toujours bon de rappeler que le Tricolore a repêché Louis Leblanc (18e) tout juste avant Kreider lors du premier tour en 2009. Pendant que les fidèles scandaient le nom de Leblanc au Centre Bell, Kreider avait grimpé sur l'estrade pour enfiler son chandail des Rangers dans l'anonymat. C'est une autre histoire près de six ans plus tard.

J.T. Miller a marqué l'autre but des visiteurs aux dépens de Condon. Lars Eller et Phillip Danault ont répliqué pour le Tricolore. Antti Raanta a obtenu sa 10e victoire de la saison en bloquant seulement 24 tirs.

Vigneault a opté pour la bonne stratégie en reposant son as gardien Henrik Lundqvist. Le «Roi Henrik» aura ainsi plus d'énergie pour affronter les Penguins, dimanche, au Madison Square Garden.

Condon remplacé

Au début de la troisième période, Therrien a pratiquement fait un cadeau à Condon en envoyant Ben Scrivens dans la mêlée. Même s'il a accordé cinq buts, l'ancien de l'Université Princeton n'était pas le principal artisan de ce revers.

Encore une fois, le CH a connu une deuxième période horrible en donnant quatre buts. Jeudi à Detroit, les Red Wings avaient touché la cible trois fois lors du deuxième engagement.

Les rares vétérans des «Glorieux» en uniforme voudront rapidement oublier le passage des New-Yorkais. Max Pacioretty, Alex Galchenyuk, Andreï Markov et Emelin ont tous fini avec une fiche de -2.

Dans les dernières minutes du match, c'était possible d'entendre des partisans crier le nom d'Auston Matthews, le meilleur espoir pour le repêchage de 2016.

Pour l'instant au 22e rang du circuit, le CH n'a que 5 % des chances de gagner la loterie pour le premier choix. Mais, l'équipe pourrait glisser de quelques rangs encore d'ici les six dernières rencontres.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Match Rangers c. Canadien - 26 mars 2016

Voir en plein écran

Vidéos

Photos