Jonathan Bernier
Agence QMI

L'attaque du Canadien s'éteint à nouveau

Match Flames c. Canadien - 20 mars 2016

Voir en plein écran

Jonathan Bernier

MONTRÉAL - Comme c'est le cas depuis quelque temps, le Centre Bell avait des allures de salon funéraire. Une fois de plus, il était possible d'apercevoir quelques sièges vides.

Certes, les amateurs de hockey n'avaient pas un grand classique à se mettre sous la dent en ce dimanche soir. Une confrontation entre les Flames de Calgary et le Canadien de Montréal, deux formations qui connaissent une saison de misère, qui ne participeront pas aux séries éliminatoires et qui sont privées de leur gardien partant en raison d'une blessure.

Bref, il ne fallait pas s'attendre à un spectacle aussi enivrant qu'à l'époque où Michel Therrien et Bob Hartley se trouvaient derrière le banc du Titan de Laval. C'est finalement la formation d'Hartley qui a eu le dessus au compte de 4-1.

Ceux qu'on appelait autrefois les Glorieux ont subi un deuxième revers consécutif, un quatrième à leurs cinq derniers matchs.

Mystères masqués

Pour un deuxième soir de suite, les joueurs du Tricolore ont éprouvé toutes sortes de difficultés à déjouer un gardien substitut.

Après Andrew Hammond à Ottawa, ce fut au tour de Niklas Backstrom de donner des maux de tête aux joueurs du Canadien.

Le comble, c'est que le Finlandais n'avait pas vu d'action depuis le 13 janvier 2015.

«C'est une victoire spéciale pour moi. Je ne suis pas une recrue, mais quand je considère mon parcours des derniers mois, ça prend un cachet différent», a souligné le vétéran de 38 ans une fois de retour au vestiaire.

Manifestement, Hartley avait vu juste en profitant de cette visite à Montréal pour lui faire vivre son baptême de feu dans l'uniforme des Flames. Un choix logique considérant que le Canadien comptait sur six joueurs ayant passé une partie de la saison dans la Ligue américaine.

D'ailleurs, appelé en renfort pour pallier la perte de Victor Bartley, Joel Hanley est devenu le 15e joueur des IceCaps de St. John's à porter le chandail du Canadien depuis le début de la saison.

Ce nombre comprend Zachary Fucale, qui a regardé trois matchs depuis le bout du banc au début du mois de décembre.

Un premier pour McCarron

De retour devant le filet après une absence de deux rencontres, Mike Condon a cédé quatre fois en 34 lancers. Il a subi un 22e revers en temps réglementaire.

Joe Colborne, lors d'une contre-attaque en surnombre, et Sean Monahan, oublié dans l'enclave, ont eu raison du gardien américain au cours du deuxième vingt.

Johnny Gaudreau a creusé l'écart à mi-chemin du troisième engagement, avant que Monahan, avec son deuxième du match, n'assure la victoire aux siens pendant une supériorité numérique.

«La profondeur des Flames est jeune. Ils sont rapides et ont des mains agiles. Ce sera l'une des belles équipes à regarder au cours des prochaines saisons», a indiqué le gardien du Canadien.

Ce qu'il restait des spectateurs présents au Centre Bell a eu son seul moment de réjouissance en voyant Michael McCarron inscrire son premier but dans la Ligue nationale. À ce moment-là, la joute ne voulait, malheureusement, plus rien dire.

La bonne nouvelle, c'est qu'il ne reste que neuf parties à cette saison de misère, dont cinq à domicile. La prochaine aura lieu mardi, lorsque le Canadien recevra les Ducks d'Anaheim.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos